En ce moment
 

Une maison de la simulation pour les acteurs de la sécurité en province de Liège

Formation

(Belga) La phase 3 de développement de l'Institut provincial de formation des agents des services de sécurité et d'urgence (Maison provinciale de la formation) complète un projet initié en 2009 et consistant à centraliser à Seraing (Liège), en un même lieu plutôt que de maintenir sur différents sites, la formation des policiers, pompiers et secouristes-ambulanciers, a indiqué mardi André Denis, député provincial en charge des infrastructures, à l'occasion de l'inauguration.

Cette phase 3 représente près de 6,5 millions d'euros sur un investissement global de 23 millions d'euros consenti par la Province de Liège depuis 2009 pour le développement de cette Maison de la formation. Les nouvelles installations se composent d'un hall de 600 m2 muni de grandes portes permettant de faire entrer des véhicules d'intervention et prochainement équipé d'un mur d'escalade, d'une salle d'entraînement à la maîtrise de la violence et d'une maison du crime et de la simulation. Plusieurs salles sont modulables afin d'y simuler divers scénarios d'intervention dans un restaurant, un magasin, un appartement... Les intervenants seront observés à travers des vitres sans tain et filmés pour ensuite débriefer et si besoin les corriger. Les escaliers, notamment en colimaçon, sont également prévus pour des simulations d'intervention/sauvetage. "L'objectif est que les apprenants s'y entraînent en synergie et dans des conditions très proches de la réalité. Cela répond aux besoins de multidisciplinarité et d'entraînement en vue d'assurer la sécurité des citoyens sur le territoire de la province", précise Muriel Brodure-Willain, députée provinciale en charge de la formation. On y trouve également une salle de simulation virtuelle où, au départ de quatre écrans, les apprenants pourront s'exercer à la direction des opérations lors d'une situation de crise. "C'est grâce à la Province que Seraing est une ville étudiante. Alors que l'Université à Liège compte 22.000 étudiants, on est à Seraing, au niveau des établissements supérieurs, à 34.000 étudiants, soit une grosse partie de l'enseignement provincial", a souligné le bourgmestre de Seraing, Alain Mathot, s'adressant ainsi à ceux qui souhaitent voir disparaître l'institution provinciale. (Belga)

Vos commentaires