Vandeput pointe une "erreur d'appréciation majeure" des gestionnaires de la flotte

Vandeput pointe une

(Belga) Le ministre de la Défense, Steven Vandeput, a pointé mardi du doigt l'attitude des gestionnaires de la flotte des F-16 de l'armée belge qui n'ont communiqué ni à la lui, ni au chef de la Défense les rapports de Lockheed Martin sur la possibilité de prolonger l'activité des F-16. Il s'agit d'une "erreur d'appréciation majeure", a-t-il affirmé devant la commission de la Défense de la Chambre.

Le ministre ne se prononcera pas davantage sur la responsabilité des gestionnaires. Il attend les résultats des enquêtes interne et externe qui ont été demandées. Ces rapports du constructeur militaire Lockheed Martin ont été demandés par les gestionnaires de la flotte qui, de la sorte, se tiennent au courant de l'état de celle-ci. La prolongation de 6 ans évoquée est donc à comprendre d'un point de vue théorique. En fonction du nombre d'heures de vol réelles ou équivalentes des appareils, certains pourraient être prolongés, alors que d'autres devront bel et bien être remplacés dès 2023, comme prévu, lorsqu'ils auront atteint 8.000 heures de vol, a expliqué M. Vandeput. Le ministre a insisté sur la volonté de transparence qui anime le gouvernement depuis le lancement de la procédure de remplacement des chasseurs-bombardiers de l'armée belge. "Je n'ai jamais caché la moindre information au gouvernement et au parlement", a-t-il souligné. (Belga)

Vos commentaires