"C'est mon troisième train d'attente, mais je l'ai": le service minimum de la SNCB est un succès

Le service minimum a été activé pour la toute première fois ce vendredi de grève de la SNCB (grès qui court jusque samedi 22h).

Et les syndicats ont joué le jeu. Les rumeurs de sabotage (obstruction des voies, paralysie des cabines de signalisation, malades imaginaires) n'étaient donc pas fondées.

"Ça a l'air de rouler, je pense que ça marche, non ?", a réagi une navetteuse de le RTL info 13h. "On n'est pas mal informé sur l'application. C'est mon troisième train d'attente, mais je l'ai !", a déclaré une autre personne sur les quais.

Un train sur trois, c'est justement ce qui avait été annoncé officiellement par la SNCB avant le début des grèves. Le service minimum, ou "assuré", est donc un succès…

Vos commentaires