En ce moment
 
 

"Nous devons montrer à ceux qui veulent créer des incidents que nous sommes là": la police des chemins de fer prévient pour cet été

 
 

La police fédérale des chemins de fer (SPC) a élaboré une nouvelle stratégie qui sera mise en place cet été dans les gares, les trains et les stations de métro du pays, a-t-elle annoncé vendredi lors d'un point presse organisé en gare de Bruxelles-Midi, en présence de la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden et du ministre de la Mobilité Georges Gilkinet.

"On doit éviter la surchauffe et les incidents dans nos trains"

Selon une analyse menée par la SPC, la criminalité dans le domaine ferroviaire a augmenté de 20% entre 2015 et 2021. Concrètement, les équipes policières seront déployées autant que possible sur les "points chauds" identifiés (vers la Côte, les festivals ou les domaines récréatifs) et à certaines heures de la journée. La visibilité des services de police sera renforcée avec des petites équipes "réactives", a indiqué Stéphanie Silvestre, directrice de la police des chemins de fer.

Ce vendredi, les patrouilles sont orientées autour du festival Rock Werchter. Ce sera le cas la semaine prochaine pour les trains vers Liège (Les Ardentes). Ce vendredi, les ministres ont pu assister à une démonstration. Annelies Verlinden a pris en exemple la gestion d'incidents récents en direction du centre de loisirs Blaarmeersen à Gand et souligné "la bonne collaboration entre la police fédérale, la police locale et la SPC."

"Comme pour le climat, on doit éviter la surchauffe et les incidents dans nos trains", a ajouté Georges Gilkinet, qui voit ce dispositif comme un outil de prévention. "Nous devons montrer à ceux qui veulent créer des incidents que nous sommes là." De son côté, Koen Kerckaert, directeur général "passenger transport & security" à la SNCB a mis l'accent sur les agressions contre le personnel.


 

Vos commentaires