En ce moment
 

Une ASBL vient en aide aux enfants pour prévenir le décrochage scolaire à Bruxelles: "C'est une grande famille" confie le jeune Soulaimane

A savoir


A Bruxelles, une ASBL a donc décidé de venir en aide aux élèves afin de prévenir le décrochage scolaire. Tous les samedis, elle leur propose un enseignement complémentaire. Et elle les incite aussi à découvrir différents métiers qui pourraient leur convenir.

120 élèves en rang dans la cour de l’école. Une scène inhabituelle pour un samedi. Parmi ces assidus du savoir, il y a Deyan 12 ans. Ce jeune garçon de cinquième primaire est présent chaque semaine, depuis plus d’un an déjà.

Toute la journée, les enfants assistent à une série d’ateliers. Ici, pas d’enseignants: ils sont remplacés par des formateurs; des professionnels qui viennent parler de leur carrière. Chaque mois, un métier est mis à l’honneur: cette fois, c’est celui de psychologue.


Les premiers résultats sont encourageants

L’initiative de ce projet est arrivée en Belgique, grâce à l’asbl Tada. L’association est partie d’un constat: 20% des élèves de la capitale sont en décrochage scolaire. Une moyenne beaucoup plus élevée dans les communes d’Anderlecht, Molenbeek ou Saint-Josse. Tada a donc implanté ses quatre premières antennes dans ces quartiers. Après cinq années d’existence, les premiers résultats sont encourageants.


"Je trouve ça extraordinaire"

10% des anciens élèves reviennent régulièrement aider l’asbl. Soulaimane en est le bon exemple. Le jeune homme de cinquième secondaire a passé trois ans à Tada. Maintenant, il souhaite partager ses connaissances avec la nouvelle génération. 

"Au début, je me demandais si j'allais aimer cette association et après trois années, je l'ai regardée autrement. Je trouve ça extraordinaire. C'est une grande famille", confie-t-il.

Tada utilise des locaux publics, mais se finance principalement grâce à des aides du secteur privé. L’idée plaît et se diffuse au-delà de Bruxelles. Des projets similaires sont en cours de création à Liège et à Ostende.

Vos commentaires