En ce moment
 
 

Au travail, faites-vous la bise à vos collègues? Les habitudes sont très différentes au nord et au sud du pays...

Au travail, faites-vous la bise à vos collègues? Les habitudes sont très différentes au nord et au sud du pays...
©RTL INFO

Poignée de main, bisous sur la joue ou simple signe de loin, que préférez-vous pour saluer vos amis et vos collègues? C'est la question au centre d'une étude publiée aujourd'hui. Les résultats montrent une forte différence entre le nord et le sud du pays. En Wallonie, la bise est plébiscitée par 90% des sondés contre seulement 55% en Flandre.

Entre amis, pour se saluer, les Wallons aiment se faire la bise. Ils sont 9 sur 10 à s’accorder: on se fait au moins un bisou. "Je trouve ça plus familier que de se serrer la main", dit une femme. "On se fait deux bises", confient deux jeunes.

Les Flamands, eux, sont moins "tactiles": ils ne sont que 55% à s’embrasser. 28% préfèrent se serrer la main. 25% se font un signe de loin.
"On est plus pas conviviaux. Les rapports humains sont plus fréquents qu'avec les gens du nord", estime une dame. "C'est que les Wallons sont plus chaleureux, ça doit être ça", dit un homme. "Se faire un bisou, je trouve ça normal", dit une jeune fille qui parle le néerlandais.

A Bruxelles, la bise est plus répandue: 75% des répondant indiquent faire la bise à leurs amis, contre 22% qui préfèrent la poignée de main.


Au travail, ça se complique

Entre collègues, ça se complique. 63% des Wallons font la bise au travail, contre 13% des Flamands. "Les collègues flamands n'embrassent pas, ça c'est sûr, tandis que les Wallons, là c'est la bise partout", dit une dame. "J'ai travaillé sur un plateau de 380 personnes, avec des Flamands et des francophones… Les francophones prennent le temps d'aller faire la bise à tout le monde et les Flamands, c'est bonjour de loin, mais c'est culturel, et ce n'est pas un problème", confie une femme.


"Les Bruxellois sont partagés"

"Les Bruxellois sont quant à eux partagés. Moins de la moitié des travailleurs bruxellois (44 %) déclarent faire la bise en arrivant au travail, alors que 40 % préfèrent serrer la main de leurs collègues et 21 % leur adresser une salutation orale. Des résultats qui témoignent de la mixité culturelle propre à Bruxelles", est-il indiqué dans l'étude réalisée par Croky.

L’étude, par contre, ne dit pas comment Wallons et Flamands se disent au revoir, en fin de journée ou en fin de soirée...

Vos commentaires