En ce moment
 
 

Avant d'arriver sur nos étagères, un jean parcourt au moins 30.000 km: "Il y a vingt étapes de fabrication"

Avant d'arriver sur nos étagères, un jean parcourt au moins 30.000 km:
Photo de Rogério Martins provenant de Pexels
 
 

A l'occasion de la semaine verte de RTL, la rédaction se penche sur une série de reportages sur des sujets environnementaux. Ce lundi, la rédaction s'intéresse à la fabrication du jean. Chaque année, 2,3 millions de jeans sont vendus dans le monde. Un jean peut parcourir jusqu'à 65.000 km de distance pour parvenir à son acheteur ou son acheteuse.

Le jean est un indémodable de nos placards. Pourtant, il s’avère être extrêmement polluant. Notre journaliste Pauline Dublanchet a suivi l’itinéraire d’un jean jusqu’à nos tiroirs et ça fait beaucoup de route. Mais d'où viennent-ils exactement? De Chine, de Bangladesh, d'Inde? "Pour fabriquer un jean, il faut compter une vingtaine d'étapes, cite Eloïse Moignot autrice de "La face cachée des étiquettes". On part de la culture du coton, souvent en Inde, il y a ensuite les étapes liées au filage, au tissage, réalisées au Pakistan, la teinture est généralement effectuée en Chine, l'assemblage et la pose d'accessoires comme les fermetures éclairs, qui proviennent d'Australie ou du Japon".

Sans compter le crochet par le Bangladesh pour donner au jean son aspect délavé. 17.000 km ont été parcourus rien que pour sa production. Et ce n'est pas fini. "La dernière étape est celle de venir jusqu'au consommateur, en Europe", ajoute Eloïse Moignot. Avant d'arriver dans la garde-robe d'un Européen, le jean aura parcouru au moins 30.000 km et consommé 10.000 litres d'eau potable. Avec plus de 2 milliards de pièces vendues par an, l'impact du jean sur l'environnement est gigantesque.


 




 

Vos commentaires