En ce moment
 
 

Bitchetta a commencé la chirurgie esthétique à 17 ans: elle se rend à des "botox party"

Bitchetta a commencé la chirurgie esthétique à 17 ans: elle se rend à des
 
 

Le magazine reporter vous propose une enquête sur une pratique de plus en plus populaire, même chez les jeunes. Ce sont les injections de botox et d'acide hyaluronique.

Un visage sans ride. C'est la promesse faite par les injections de botox et d'acide hyaluronique. Deux produits devenus de plus en plus populaires auprès des femmes et des hommes complexés par leur visage. De plus en plus de jeunes ont aussi recours à ces injections, encouragés notamment par les réseaux sociaux et les nouveaux idéaux de beauté qu'ils véhiculent.

Reporters vous propose ce soir une enquête sur ces injections de botox et d'acide hyaluronique. Sont-elles vraiment sans risque ? Et qui les pratiquent ?
Depuis 2013, seuls les médecins sont autorisés à injecter ces produits. Pourtant, sur le terrain, ce n'est pas toujours le cas.

Enquête en Belgique sur des pratiques qui posent question.

"Botox party"

Tous les deux ou trois mois, Gerda organise une grande fiesta dans son salon de beauté. L'annonce se fait bien entendu via Instagram. "On sert des verres et des petits fours pour que l'ambiance soit agréable, pour un peu faire retomber le stress du traitement. On pense surtout aux personnes qui se font des injections pour la première fois. On sait qu'elles y ont beaucoup pensé. Il y a eu l'angoisse. Avec la fête le moment est plus facile à vivre", raconte-t-elle.

La fille de Gerda, Bitchetta est là aussi. Elle n'a que dix-huit ans. Elle a commencé à repulper ses lèvres à l'âge de dix-sept ans. "C'est quoi le programme de ta soirée ?", l'interroge l'une. "Je vais probablement remplir un peu mes lèvres, pas trop, juste un peu. Vraiment pas trop. Je l'ai déjà fait donc pas de souci", raconte la jeune femme.




 

Vos commentaires