En ce moment
 
 

Bonne nouvelle pour les jeunes mamans: le congé de maternité ne sera plus rétréci

Bonne nouvelle pour les jeunes mamans: le congé de maternité ne sera plus rétréci
© RTL INFO

C'est une petite révolution pour les jeunes mamans. Le congé de maternité sera désormais de 15 semaines après la naissance de l'enfant, même si les femmes sont écartées de leur travail dans les semaines qui précèdent l'accouchement. La crise du coronavirus a accéléré cette décision politique prise hier soir à la Chambre.

C'est un combat de plusieurs années. Tout part d'une pétition faite en 2016 par Valérie. Cette jeune maman voit son congé de maternité raboté de 6 semaines en raison d'une fin de grossesse difficile. "Ma fille est rentrée en crèche 4 semaines avant la plupart des autres enfants, explique Valérie. Cela veut dire qu'elle était, dans un sens, plus fragile et elle est rentrée en insertion sans vaccin."

Un cas comme celui-là appartient aujourd'hui au passé. Même si les futures mères ne travaillent pas à cause d'une maladie, sont écartées ou en chômage temporaire pendant les semaines précédant l'accouchement, le congé de maternité n'est plus rétréci. "Avoir ce sentiment de culpabilité et de stress permanent de ne surtout pas se casser la jambe, de ne surtout pas tomber malade, de ne surtout pas être arrêtée pendant ces 6 semaines fatidiques avant la naissance… Les mamans vont pouvoir vraiment profiter de ce congé maternité, de créer un lien avec l'enfant dans de bonnes conditions, et inversement", affirme Lola Galer, chargée d'études de la Ligue des Familles.

"On accouche et on n'a pas le temps de récupérer"

Une victoire pour la Ligue des Familles, pour les mères, mais aussi pour les professionnels du milieu. Cette décision est jugée importante et nécessaire. "On compare toujours l'accouchement à un marathon, explique Sylvie Houben, gynécologue et cheffe de service maternité à l'hôpital Delta (Chirec). Et puis, on a accouche et on n'a pas le temps de récupérer. On a besoin d'un petit peu de temps pour pouvoir rencontrer son bébé. Devoir directement retourner au travail est quelque chose de très compliqué. Donc je pense que c'est un élément fondamental."

Si tout s'est accéléré ces dernières semaines, ce n'est pas un hasard. L'histoire retiendra que c'est la pandémie et le coronavirus qui sont à l'origine de cette mesure. Avant d'être élargie, elle était destinée aux futures mères mises en chômage temporaire.

Vos commentaires