En ce moment
 
 

Cérémonie aux soldats belges tombés en mission: "Il y a toujours des zones d'ombres, et on n'aura pas de réponses"

C’était il y a 25 ans jour pour jour. Le 7 avril 1994 débutait le génocide du Rwanda et le massacre des opposants Hutus. 800.000 personnes y perdront la vie, parmi lesquelles 10 casques bleus belges. Sauvagement assassinés ce jour-là.

Ce matin, comme chaque année, une cérémonie s’est tenue à la colonne du Congrès à Bruxelles, en hommage à tous les soldats belges tombés en mission. Pour marquer ce triste anniversaire, le Roi Philippe y était exceptionnellement présent.

252 soldats belges sont morts pour la paix entre 1951 et 2013. 252 noms ont été égrainés pendant 12 minutes. Devant quelques familles, des frères, des sœurs, des enfants, et des parents.

"C'est assez difficile à supporter"

"C’est assez difficile à supporter", dit un homme qui assistait à l’hommage. "Il y a toujours des zones d’ombres, toujours des ‘pourquoi’ auxquels on n’a pas eu réponse. Et on n’aura jamais de réponse."

Jacqueline De Clerc est la maman de Geert, un milicien de 20 ans, tué en 1991 au Rwanda. Pendant des années, cette femme a dû se battre pour pouvoir être associée aux cérémonies du souvenir à Kigali. "Pendant 23 ans, j’ai écrit aux autorités. Je leur ai dit que je voulais pouvoir faire mon travail de deuil. C’est encore très difficile, même maintenant".

"Pas un ministre ne m’a parlé"

"J’ai finalement eu le soutien de paras. Grâce à eux, j’ai pu aller à Kigali en 2013, mais toujours tenue à l’écart de la délégation des familles des paras. Pas un ministre ne m’a parlé. Je logeais dans un autre hôtel".

Actuellement, 1063 soldats sont en mission en Belgique ou à l’étranger.

Vos commentaires