En ce moment
 

Certains jambons vendus en supermarché ne méritent même pas cette appellation, tellement ils contiennent d'additifs...

Sur les 34 produits analysés, certains jambons vendus en supermarchés ne méritent pas cette appellation. C'est Test-Achats qui l'affirme. Ses lots contiennent tellement d'additifs qu'ils ne répondent même plus à la définition du jambon cuit. Nathanael Pauly et Damien Loumaye ont enquêté pour le RTL INFO 19H.

Les consommateurs sont-ils attentifs à la liste des ingrédients ? Notre équipe a posé la question à des clients sur le parking d’un supermarché: "Je suppose qu’il y a du jambon, principalement, beaucoup de conservateurs, certainement", dit une dame. "Il y a du jambon, et beaucoup de choses additives", dit un homme. Quand on lui demande si ça le dérange, il répond non. "Vous savez, personne n’en meurt apparemment", dit un autre client.

Test-Achats a examiné 34 de ces jambons industriels, des jambons qui ne contiennent pas que de la viande, loin de là. Dans certains cas, la liste des ingrédients ajoutés est même plutôt longue. "De l’eau, de l’amidon, de la gélatine, mais également des protéines de plasma de sang de porc, et toute une série d’additifs qui visent à améliorer la couleur, la texture, la conservation, comme du nitrite, dont on entend beaucoup parler, mais également des arômes, des épaississants, etc…", détaille Julie Frère, porte-parole de l’organisation.

Certains de ces jambons contiennent même moins de 75% de viande, selon Test-Achats. Pour plus de transparence, l’organisation de défense des consommateurs réclame que ce pourcentage soit à l’avenir clairement indiqué sur les étiquettes, car un quart des emballages analysés ne le mentionnent pas.

Pour en connaître les raisons, nous avons contacté plusieurs fabricants. Un seul a accepté de nous répondre, et s’explique: "Pour nous, la question ne se posait pas, puisque nous vendons des jambons au minimum de qualité supérieure, qui sont soumis à une législation qui est très stricte en France, et donc dans ce cadre nous indiquons le taux de protéines, qui est déjà très élevé, mais si on devait venir avec une nouvelle législation en Belgique, qui implique d’indiquer le taux de viande, nous y sommes totalement ouverts, puisque nos taux sont déjà très élevés", indique Florence Maniquet, porte-parole de Nestlé Belgique (jambon Herta).


Le porc, c’est la viande la plus consommée par le Belge. Il en mange environ 25 kilos par an. Le conseil de test Achats, c’est de bien lire les étiquettes et d’éviter les jambons qui contiennent une longue liste d’ingrédients.

Vos commentaires