En ce moment
 
 

A cause du coronavirus, aucun port n'accepte d'accueillir ce bateau de croisière bloqué en mer de Chine

A cause du coronavirus, aucun port n'accepte d'accueillir ce bateau de croisière bloqué en mer de Chine
© Image Belga

Le bateau de croisière néerlandais MS Westerdam était bloqué mardi depuis huit jours en Mer de Chine méridionale. Il se voit en effet refuser l'entrée à de nombreux ports par crainte d'une contamination au coronavirus. Aucun cas de cette pneumonie virale n'a pourtant été signalé à bord.

Le Westerdam, qui transporte plus de 2.200 passagers, bat pavillon néerlandais mais appartient à la compagnie américaine Holland America Line. Mardi, la Thaïlande a interdit au paquebot d'accoster, après un refus de Taïwan, du Japon, des Philippines et de l'île Guam.

Les autorités thaïlandaises avaient, dans un premier temps, donné leur permission pour que le navire mouille l'ancre à Bangkok mais le ministre de la Santé publique Anutin Charnvirakul est revenu sur cette position dans un message publié sur Facebook.

Les Pays-Bas et les États-Unis cherchent ensemble une solution pour sortir les 1.455 vacanciers et 802 membres d'équipage de cette situation inconfortable. Les réserves de vivres et de carburants sont pour le moment encore suffisantes, a pécisé La Haye.

Une croisière de rêve qui s'est transformée en une accumulation morose de miles en mer

De son côté, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré que des instances sanitaires pourraient monter à bord afin de contrôler l'état de santé des passagers, ce qui permettrait au bateau de croisière d'obtenir l'autorisation d'accoster en Thaïlande.

Un couple de Belges se trouve parmi les passagers, aux côtés de quelque 90 Néerlandais. "Cela devait être une croisière de rêve avec cinq escales, dont le Mont Fuji au Japon. Une croisière de rêve qui s'est transformée en une accumulation morose de miles en mer", a confié le couple mardi au journal Gazet van Antwerpen. La peur d'accueillir le Westerdam est nourrie par le cas du Diamond Princess, à bord duquel environ 130 personnes ont été testées positives au coronavirus. Ce navire de croisière a été placé en quarantaine au large de Yokohama, près de Tokyo. Les 3.700 passagers ont été invités à ne pas quitter leur cabine.

Vos commentaires