En ce moment
 
 

Coronavirus: que sait-on de la nouvelle souche qui se répand en Europe? Voici toutes les réponses à vos questions (vidéo)

 
CORONAVIRUS
 

La nouvelle souche de coronavirus qui a émergé en Grande-Bretagne commence à être repérée sur des patients un peu partout dans le monde: Allemagne, Jordanie, Corée du sud, Portugal et même en Belgique début décembre. L'occasion de répondre à vos questions sur cette nouvelle souche.

Après le SARS-COV 2, place au VOC 20 2012/01. La nouvelle souche britannique du coronavirus se répand dans le monde et inquiète de plus en plus.

Mais de quoi s'agit-il vraiment? Comme tous les virus, le coronavirus est susceptible de muter. En se reproduisant, il transmet son patrimoine génétique mais des erreurs de copie peuvent avoir lieu. Le virus se développe alors sous une nouvelle forme avec de nouvelles propriétés.

Cette nouvelle souche est-elle plus dangereuse? Pas directement mais elle est beaucoup plus contagieuse et donc plus difficile à canaliser. "Elle n'est nécessairement plus agressive. Donc, les gens qui sont infectés par cette nouvelle variante ne sont pas nécessairement plus malades mais elle semble être beaucoup plus contagieuse et donc à terme on aurait le même un impact puisque s'il y a plus d'infections, il y aura plus d'hospitalisations", a expliqué Herman Goossens, microbiologiste à l'Univesité d'Anvers, au micro de nos journalistes Claire Carosone et Pascal Noriega.

Mais, alors, doit-on craindre un boom des contaminations au retour des vacances? "Ca prend quand même quelques semaines, quelques mois, donc je ne m'attends pas à un boom mais ce qui faudrait quand même faire c'est de tester ces gens qui rentrent chez nous, de les mettre en quarantaine", a encore indiqué Herman Goossens.

Autre méthode de lutte: le vaccin. Mais est-il efficace face à cette nouvelle mutation? Difficile de l'affirmer alors que la campagne de vaccination débute à peine. "Il faudra encore attendre les données de l'Angleterre, ils sont en train d'étudier ça avec les gens qui ont été déjà vaccinés, et avec ça on sera au mois de janvier", a conclu Herman Goossens.

Chez nous, le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke a mobilisé son groupe d'experts pour ré-analyser la stratégie de vaccination et voir s'il faut l'adapter ou non face à cette nouvelle menace.

Coronavirus en Belgique: où en est l'épidémie ce mardi 29 décembre?

 




 

Vos commentaires