En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique - Les grandes surfaces vont désormais vendre des masques chirurgicaux: elles vont respecter une règle, il y en a une pour vous aussi (vidéo)

 
CORONAVIRUS

A partir d'aujourd'hui/mardi, les grandes surfaces sont autorisées à vendre des masques de protection. Mais elles vont limiter le nombre pouvant être acquis par consommateur et ne comptent pas tirer de bénéfices de ces ventes: ils seront en effet vendus au prix coûtant.

A la vue de ces quelques affiches dans cette grande surface d'Evere (Bruxelles), Serge profite de ses courses pour acheter plusieurs masques. "En réserve, j'ai des masques en tissu mais je préfère... et pour ma mère aussi, comme elle est âgée, elle ne sait pas se déplacer alors c'est moi qui lui achète aussi quoi", a-t-il expliqué à nos journalistes Laura van Lerberghe et Pascal Noriega.

Car depuis aujourd'hui/mardi, les commerces peuvent vendre des masques chirurgicaux. Et certaines enseignes ont déjà tout mis en place. Dans le supermarché où se sont rendus nos journalistes, l'achat d'une boîte de 50 masques équivaut à 31,49 euros. Ce stock de masques provient des supermarchés eux-mêmes et non pas du gouvernement.

"Cela fait plusieurs mois que Carrefour achète sur le marché mondial des masques, surtout pour notre personnel. Nous avions assez de stocks pour répondre à la demande du gouvernement", a indiqué Aurélie Gerth, directrice de la Communication chez Carrefour.

A chaque supermarché, ses fournisseurs, tous contrôlés par les autorités sanitaires. Au total, plusieurs millions de masques sont disponibles. Seule condition: une boîte de masques par client.

L'objectif n'est pas de faire des bénéfices, assure Karima Ghozzi, porte-parole chez Delhaize: "Le but, en fait, ce n'est pas d'être compétiteur avec qui que ce soit. Le but, c'est vraiment de mettre à disposition du plus grand nombre de nos citoyens cette protection qui est indispensable aujourd'hui".

Certains clients sont cependant partagés sur la vente de ces nouveaux masques. "J'en avais acheté 10 en pharmacie la semaine dernière, et c'est plus ou moins le même prix", a dit l'un d'eux. "Je ne me sens pas en sécurité avec ça", a confié un autre.

D'autres enseignes devraient aussi les commercialiser dès la semaine prochaine. Et si les stocks sont suffisants, une partie pourrait même être destinée au gouvernement.

> CORONAVIRUS EN BELGIQUE: les dernières infos

 

 

Vos commentaires