En ce moment
 
 

Coronavirus: pourquoi les auto-tests Covid 19, en vente depuis une semaine, ne s'écoulent pas dans les pharmacies? (vidéo)

 
CORONAVIRUS
 

Les auto-tests Covid 19, en vente dans les pharmacies depuis une semaine, n'ont pas vraiment le succès qu'on imaginait. Les clients ne se pressent pas dans les officines.

"On en a vendu sept, donc ce n’est pas énorme", témoigne ce mardi un pharmacien de Floreffe. Son stock est pratiquement intact et les demandes quasi inexistantes. En une semaine, ce pharmacien est catégorique: la ruée vers les auto-tests Covid 19 n’a pas eu lieu.

"Je pense que les gens en ont marre du virus en général, donc se faire détecter, ce n’est pas leur tasse de thé. Et le test n’a pas non plus une valeur énorme puisque, s’il y a une positivité, on enverra plutôt le patient voir un médecin pour réaliser un test PCR", souligne Thomas Viatour, pharmacien.

Je me demande si c’est si fiable que ça

Visiblement, les clients présents confirment cette impression. "Pour moi, cela ne sert à rien puisque ce n’est pas 100% fiable, donc c’est de l’argent dépensé inutilement parce que 10 euros, c’est 10 euros quand même", estime un homme en sortant de l’officine.

"Je crois que je préfère le faire dans un centre", confie également une dame. "Déjà il faut s’en servir, ce n’est pas du tout évident et puis il peut y avoir 25-30% d’erreur", souligne un autre monsieur.

L’expérience de Nicole tend à confirmer ces appréhensions. "Personnellement, je ne suis pas satisfaite parce que l’auto-test a réagi positivement et j’ai été faire le test PCR et je suis négative. Je me demande si c’est si fiable que ça", s’interroge-t-elle.

Pourquoi pas le même engouement qu'en Allemagne ? 

Alors, comment expliquer la ruée en Allemagne il y a quelques semaines, où les stocks se sont écoulés en moins de 24h dans certains supermarchés. Chez nos voisins, l’auto-test a en réalité plus de valeur que chez nous. "On peut avoir un test négatif, ce n’est pas pour ça qu’on pourra aller au restaurant dans l’hypothèse où l’horeca rouvre, au cinéma, partir en vacances à l’étranger. Ce n’est pas un laisser-passer en fait", rappelle Thomas Viatour, pharmacien.

"Ce n’est pas un produit de consommation comme des pommes, tout simplement parce que cela ne concerne pas tout le monde nécessairement. C’est principalement soit des gens qui ont rencontré des personnes qui étaient infectées ou à risque. Ou par exemple des personnes qui vont rendre visite en milieu hospitalier ou à des personnes âgées", ajoute Benoît Lohisse, pharmacien à Profondeville.

Sachez que ces auto-tests sont estimés efficaces à 80%, pour autant qu’ils soient réalisés correctement.


 

 




 

Vos commentaires