En ce moment
 
 

Des déchets radioactifs vont être stockés sur ce site en Flandre: des "monolithes" qui seront surveillés pendant 300 ans par des robots

Des déchets radioactifs qui seront bientôt stockés à Dessel, en Flandre. Un site actuellement en construction devra accueillir en 2024 des résidus radioactifs de faible et de moyenne activité, qui ont une durée de vie d'au moins 100 ans. Les habitants de la région ont pu découvrir ce dimanche comment ces déchets sont sécurisés. RTL INFO était sur place.

Les riverains profitent de cette journée "portes ouvertes" pour visiter le nouveau site de stockage de déchets radioactifs. Ils ne sont pas très inquiets: un homme, qui habite à 5 kilomètres de là, voulait toutefois venir voir comment cela se passait: "On dit que le nucléaire c'est très dangereux, mais en fait, les déchets sont très bien gardés", estime-t-il. "C'est bien fait", dit un autre. "C'est impressionnant, c'est grand et ça va durer beaucoup d'années".

Les travaux ont débuté en 2018 et les premiers déchets radioactifs arriveront en 2024.Ces déchets proviennent de toute la Belgique: "Ils viennent des centrales nucléaires, mais aussi des centres de recherche, des hôpitaux, où il y a beaucoup de déchets médicaux par exemple pour traiter les cancers, ou aussi de l'industrie", explique Sigrid Eeckhout, porte-parole de l'Organisme national des déchets radioactifs (ONDRAF).

70.000 mètres cubes de déchets seront stockés sur cette plaine, c'est l'équivalent de 30 piscines olympiques. Les résidus radioactifs seront d'abord traités, puis enfermés dans des coffres en béton. "Vous avez des caissons, qui sont des boîtes de béton, et dans chaque caisson, on peut mettre quatre fûts de déchets. Après, on met du mortier dedans, on ferme le caisson, et à ce moment-là, on parle d'un monolithe, et ce monolithe va passer dans le stockage en surface", détaille la porte-parole.

26.000 monolithes au total seront conservés ici pendant 300 ans et seront surveillés par des robots.

Vos commentaires