En ce moment
 

Des supporters belges sont-ils rentrés de Russie avec des mouchards dans leurs téléphones ?

Des supporters belges sont-ils rentrés de Russie avec des mouchards dans leurs téléphones ?

Les téléphones de certains supporters belges ayant suivi les Diables Rouges sur le territoire russe durant le Mondial pourraient-ils être utilisés dans le but de collecter des informations ou d'influencer nos prochaines élections ?

C'est une hypothèse soulevée par un professeur en sécurité informatique à l'ULB, selon qui il se pourrait que les Russes aient en tête de s'immiscer dans les scrutins à venir, surtout législatifs et européens. Ils sont déjà suspectés de l'avoir fait lors de la présidentielle américaine.

Du coup, le gouvernement belge prend la chose au sérieux. Une task force pourrait être mise sur pied afin d'éviter ce risque d'ingérence.

La Belgique a-t-elle les moyens de se défendre ?

"La Belgique commence enfin à mettre un minimum de moyens dans ce genre de choses, après des dizaines d'années où il ne s'est rien passé. On traitait ça par le mépris. Mais il est évident que ce genre d'attaque informatique à travers les réseaux ne s'arrête pas aux frontières. Et que si on veut espérer arriver à un minimum de résultats, il faut que cela se passe exclusivement au niveau européen", nous a expliqué Yves Roggeman, professeur en sécurité informatique à l'ULB.

Lors de son sommet avec Vladimir Poutine à Helsinki, Donald Trump a refusé de condamner Moscou pour l'ingérence russe dans la présidentielle américaine, ce qui a suscité un tollé à Washington, y compris dans son propre camp.

Ainsi, le sénateur républicain John McCain a dénoncé "un des pires moments de l'histoire de la présidence américaine".

Vos commentaires