En ce moment
 
 

En Belgique, les jeunes âgés de 16 et 17 ans pourront être vaccinés avec Pfizer sur base volontaire

 
 

Les ministres de la Santé ont décidé d'ouvrir la vaccination contre le coronavirus aux 16-17 ans, a fait savoir samedi le ministre flamand Wouter Beke à l'issue de la conférence interministérielle ad hoc. Le feu vert est donné pour le vaccin Pfizer.

Jusqu'à présent, les ministres de la Santé n'avaient pris aucune décision concernant la vaccination contre le Covid-19 des 16-17 ans. La question été débattue ce samedi matin par les différents ministres de la santé que compte notre pays. Ils ont décidé que la Belgique vaccinera bien ses adolescents âgés de 16 et 17 ans. C'est le vaccin Pfizer qui sera administré. La vaccination se fera toujours sur base volontaire. 

La Belgique suit donc l’avis de l’Agence Européenne du médicament qui a, elle, même étendu ses recommandations aux 12-15 ans avec le même vaccin.

La vaccination des adolescents pourra se faire dans la foulée de la campagne prévue jusqu’à présent et donc probablement dans la deuxième partie de l’été. Il est prévu que soient d'abord vaccinés les jeunes de 16-17 ans souffrant de pathologies sous-jacentes ainsi que ceux qui effectuent des stages dans le secteur des soins. 

En vertu de la loi sur les droits des patients, le consentement est fixé à 16 ans. La vaccination des jeunes de 16 et 17 ans ne nécessite donc pas le consentement des parents ou du tuteur.

"La vaccination de ce groupe cible n'aura pas d'impact direct sur les chiffres des hôpitaux. Mais par leurs contacts - dont ils ont également besoin -, ils continuent de participer à la circulation du virus au sein de leur groupe mais aussi entre les autres tranches d'âge", réagit le ministre flamand Wouter Beke."Si un taux de vaccination suffisamment élevé peut être atteint, cela peut, espérons-le, également avoir un impact sur les contaminations et par conséquent sur les mesures appliquées dans leur environnement telles que les écoles, les mouvements de jeunesse, ...."

Pas de décision pour l'administration du vaccin Johnson&Johnson

À titre de comparaison, en France, ce sont les 12-18 ans qui auront accès à la vaccination à partir du 15 juin. La Belgique s’aligne donc en partie sur son voisin en s’engageant dans cette voie.

Autre point qui était à l’ordre du jour: le vaccin Johnson & Johnson. Tout comme le vaccin d’AstraZeneca, ce dernier n’est pas recommandé en dessous de 42 ans. Mais il présente l’avantage de n’être administré qu’en une seule dose et est donc fort courtisé en vue des départs en vacances. La question est donc de savoir s’il y aura la possibilité de pouvoir le recevoir, même si on n’est pas dans la bonne catégorie d’âge, sur base volontaire, à la condition de signer une décharge. La décision n’a pas été prise aujourd’hui.


 




 

Vos commentaires