En ce moment
 
 

Enrico, agent immobilier, se réjouit de la reprise des visites de biens: la ministre de l'Intérieur explique les modalités

 
CORONAVIRUS
 

Après le comité de concertation de vendredi, certains secteurs ne savent toujours pas s'ils vont pouvoir rouvrir. Le doute est levé pour les auto-écoles qui devront garder portes closes. Au contraire, les agences immobilières pourront à nouveau accueillir les clients.

Les agences immobilières pourront bien accueillir des clients dès mardi. "Elles peuvent accueillir des personnes si le "social distancing" peut être garanti, explique Annelies Verlinden, ministre de l'Intérieur (CD&V). Donc ça veut dire que les gens peuvent aller chercher la clé d'une maison. Les visites sont aussi possibles si on n'est pas accompagné par un agent immobilier ou si les propriétaires ou locataires ne sont pas à la maison."

C'est un soulagement pour Enrico Baccati, agent immobilier, qui ne recevait ses clients que sur rendez-vous ou les contactait uniquement par téléphone et appel vidéo. "On s'en réjouit bien entendu parce que il est agréable de pouvoir recevoir un propriétaire, un candidat acquéreur, de pouvoir l'aiguiller dans ses nombreuses questions parce qu'acheter ou louer un bien, c'est quelque chose d'important. C'est quelque chose pour lequel on s'endette durant de nombreuses années."

L'arrêté ministériel, publié ce dimanche 29 novembre, précise les conditions de réouverture des agences. Les mesures qui s'appliquent actuellement en magasin (venir seul, un client par 10 mètres carré, etc) sont également en vigueur pour les agences immobilières. 

Pas de réouverture des auto-écoles

Par contre, reprendre des cours d'auto-école dès la semaine prochaine sera toujours pas possible. Une mauvaise nouvelle pour André Bastin, directeur d'une auto-école de Schaerbeek. Pour lui, cette fermeture prolongée s'annonce compliquée. "Nous sommes des entreprises et nous avons des frais, même à l'arrêt. Nous devons entretenir régulièrement le matériel, nous vont payer notre taxes communales, régionales."

Les auto-écoles attendaient depuis vendredi une réponse officielle. Certaines avaient anticipé une éventuelle réouverture, mais selon la ministre de l'Intérieur, cette fermeture sera bien prolongée. "C'est plus difficile parce que dans les voitures pour suivre des cours de conduite, ce n'est pas possible de tenir la distance sociale, explique Annelies Verlinden, ministre de l'Intérieur (CD&V). Et pour cette raison on peut pas rouvrir ces activités."

COVID-19 Belgique : où en est l’épidémie ce dimanche 29 novembre ?


 

 




 

Vos commentaires