En ce moment
 
 

Envolée des prix de l'énergie: pour aider les ménages, le PS propose "une réduction sur facture" (vidéo)

 
 

Ahmed Laaouej, chef de groupe PS à la Chambre et bourgmestre de Koekelberg, dans l’Invité de 7h50 de Bel RTL. Interrogé par notre journaliste Fabrice Grosfilley, Ahmed Laaouej a insisté sur l’aide à apporter aux ménages confrontés à l’envolée des prix de l’énergie : « Le PS propose une réduction sur facture ».

Le prix de l’énergie s’envole. Qu’il s’agisse du gaz ou de l’électricité. Interrogé sur le fait que l’État aide les citoyens qui auraient des difficultés à payer leurs factures, le chef de groupe PS à la Chambre n’a pas tergiversé : "Il le faut, c’est une nécessité, a estimé Ahmed Laaouej. On ne peut pas laisser nos concitoyens seuls face à une flambée d’énergie".

Le chef de groupe a rappelé que le PS propose d’ailleurs une réduction sur facture des prix de l’énergie. "Pour pouvoir cibler le plus efficacement possible un soutien aux ménages qui en ont le plus besoin car il s’agit d’un bien de première nécessité", a indiqué Ahmed Laaouej en précisant qu’il s’agissait d’une "réduction forfaitaire qui proportionnellement, profitera davantage aux petits revenus qu’aux haut revenus". L’Etat prendrait donc en charge le surcout. "On dégage alors une enveloppe budgétaire (…) mais je rappelle que comme il y a une augmentation des prix de l’énergie, il y a une augmentation des recettes fiscales. Ce qui permettra de financer cette réduction forfaitaire", a ajouté le chef de groupe PS qui précise que cette mesure avait déjà été mise en place par Paul Magnette et avait été "très appréciée par la population", selon lui.

Une mesure qui peut être d’application immédiate et qui fait partie d’une panoplie d’initiatives proposées. "C’est aussi l’élargissement du tarif social que nous mettons également sur la table ainsi que ce qu’on appelle le filet de sécurité qui permet d’avoir un contrôle sur les prix", précise le chef de groupe.

Dans le passé, la TVA était à 6%, puis a été relevée à 21% sous le gouvernement Charles Michel, a rappelé notre journaliste politique Fabrice Grosfilley. Pourquoi ne pas proposer à baisser la TVA à 6% ? "Pour aller à l’efficacité", a répondu Ahmed Laaouej. Il s’agit donc, sur base des moyens disponibles, d’aider les ménages qui en ont le plus besoin. "La baisse de la TVA est dans notre programme depuis très longtemps car nous estimons qu’il y a une fiscalité beaucoup trop lourde sur la consommation et en particulier les produits de première nécessité", a néanmoins rappelé le socialiste. l 


 




 

Vos commentaires