Malgré le froid, les maraîchers n'ont pas d'autres choix que de passer la journée dehors: "D'abord, on a installé le chauffage" (vidéo)

Certaines professions n'ont pas d'autres choix que de passer la journée dehors. Pour les maraîchers, c'est encore pire car ils ne bougent quasiment pas de leur échoppe. Et ils doivent aussi penser à préserver leurs marchandises. Alors, comment se protègent-ils du froid? C'est ce qu'ont tenté de découvrir nos journalistes Fanny Linon et Gaëtan Lillon pour le RTLinfo 13H.

Sur place dès 5h du matin, les maraîchers doivent s'équiper contre le froid. "On a un canon à chaleur, comme ça on peut aussi se protéger du froid et on a aussi mis les bâches aujourd'hui. D'habitude, on ne les met pas", confie un maraîcher à nos journalistes Fanny Linon et Gaëtan Lillon. "Avec le froid de ce matin, on a eu un peu de mal à démarrer quand même. Mais une fois que le soleil sort, ça va. Mais sinon, ce matin, c'était un peu difficile, oui".

Mais le plus compliqué, c'est pour les légumiers. Ils doivent arriver dans les premiers pour avoir le temps de tout installer. D'abord les fruits qui souffrent moins du froid, puis les légumes. "Non, d'abord, on a installé le chauffage. Puis les bâches et ensuite les fruits et les légumes", explique un vendeur.

Avec le soleil, tout va

Si les températures baissent, le soleil reste bénéfique pour les ventes. "Lorsqu'il neige, qu'il pleut ou qu'il vente, c'est très difficile. Aujourd'hui, il fait sec et il y a du soleil donc c'est bien. On est content. Un peu froid mais ça va", indique une vendeuse de burgers et de boudins chauds.

Du côté des gens, le froid ne change rien. "Cela ne va pas nous empêcher de profiter. Le soleil est là donc ça va", dit une habituée de ce marché matinal.

Le marché, c'est aussi une bonne idée de promenade matinale pour profiter des quelques rayons de soleil.

Vos commentaires