En ce moment
 

La grève générale chez le brasseur AB InBev est terminée: les dépôts rouvriront lundi

La grève générale chez le brasseur AB InBev est terminée: les dépôts rouvriront lundi

Le mouvement social qui paralysait depuis jeudi matin les dépôts d'AB Inbev est terminé, direction et syndicats étant parvenus à un accord, a indiqué vendredi soir un responsable syndical, Kris Vanautgaerden, de l'ACV. Tous les dépôts du pays seront rouverts lundi matin.

"Le blocage est levé et les travailleurs vont reprendre leur poste", a assuré Kris Vanautgaerden, de l'ACV. L'accord conclu prévoit la prolongation d'une convention existante. Direction et syndicats n'en diront pour l'heure pas davantage, préférant réserver la primeur des informations sur le contenu du texte aux travailleurs. Ces derniers en seront informés lundi matin.

Le conflit chez AB Inbev était lié aux compensations prévues pour le personnel dans le cadre d'une réorganisation destinée à moderniser le groupe brassicole et rendre plus flexible son réseau de dépôts. Les syndicats exigeaient une indemnité pour les frais liés aux déplacements supplémentaires ainsi qu'une prime de motivation.

Les ouvriers du groupe étaient en grève depuis jeudi, provoquant un blocage des dépôts dans tout le pays.


Rupture de dialogue entre les deux parties après une réunion mercredi

C'est lors de la dernière réunion de concertation, tenue mercredi 7 mars, que le dialogue a été rompu. "On assiste à une rupture de dialogue entre les deux parties", avait noté le secrétaire FGTB, bien avant qu'un accord ne soit trouvé.

Les désaccords concernaient plusieurs points. Tout d'abord, la direction envisageait la relocalisation de 4 collaborateurs de Hasselt à Leuven. De plus, la convention collective prévoyait l'arrivée de nouvelles méthodes de travail. "On nous demande par exemple d'utiliser une tablette pour les livraisons", éclairait Patrick Rehan. Pour cela, les syndicats exigaient des primes de motivation supplémentaires. 

"On nous a présenté des propositions qui n'allaient pas dans notre sens. On veut une garantie sur le futur", soulignait le secrétaire FGTB. Avant d'ajouter : "Il y a une forte mobilisation dans les dépôts. Tous les dépôts sont à l'arrêt, il n'y a pas d'approvisionnement". 


"Nous sommes en difficultés pour nous approvisionner"

C'est donc le ravitaillement des commerçants et restaurateurs qui s'est retrouvé plus que perturbé. "Nous sommes en grosse difficulté pour nous approvisionner en marchandises", avait témoigné l'un d'entre eux via notre bouton orange Alertez-nous. 

Medhi Mrakha est gérant de trois établissements dans le centre de La Louvière. A cause de cette grève générale, deux de ses cafés n'ont pu être réapprovisionnés. "Certains cafés sont approvisionnés en début de semaine, d'autres en fin de semaine. Malheureusement pour moi, deux des miens n'ont pas été ravitaillés", avait expliqué Medhi. 

A trois jours du Laetare à La Louvière, la situation est alarmante. "Il faut vite trouver d'autres fournisseurs. Mais à quel prix ? Personne n'a deux fois le même prix !", s'était- il exclamé. Le gérant promettait ne pas augmenter les tarifs de ses consommations. "On va pas tuer la fête ! On prendra sur nos marges", précisait-il.


"AB InBev attache une grande importance à un dialogue social constructif"

Une porte-parole de l'entreprise AB InBev était revenue sur ce mouvement social qui paralyse l'activité de l'entreprise depuis deux jours. "AB InBev attache une grande importance à un dialogue social constructif et regrette les grèves dans les dépôts", nous avait-on expliqué. 

Selon la direction, cette évolution dans les méthodes de travail constituait un "investissement considérable". "Le groupe accorde beaucoup d’importance à la numérisation et l’innovation. Nous souhaitons évoluer et miser sur la modernisation avec notre réseau régional de dépôts", nous indiquait la porte-parole.

Vos commentaires