En ce moment
 

Gros changements à la SNCB: si vous voyagez sans billet, fumez dans le train ou marchez sur les voies, les huissiers s'en mêlent

Gros changements à la SNCB: si vous voyagez sans billet, fumez dans le train ou marchez sur les voies, les huissiers s'en mêlent

Sanctionner plus facilement les incivilités dans les trains, les gares ou sur les quais. C'est le projet de loi que François Bellot, le Ministre de la mobilité, présente aujourd'hui en commission de la Chambre. La SNCB pourra elle-même imposer des amendes, sans passer par un tribunal.

Bientôt des amendes plus efficaces contre les incivilités à la SNCB. Le texte passe en commission infrastructure de la chambre aujourd'hui, et prévoit de simplifier les procédures, pour contraindre les gens en infraction à payer.

Marcher sur les voies, dégrader des sièges, refuser de payer son titre de transport dans le train… jusqu'à présent, ces infractions liées à la SNCB font l'objet d'un PV. Puis d'un rappel et enfin cela passe devant le tribunal, qui la plupart du temps ne poursuit pas.

Sur 363.000 infractions en 2017, en effet, moins d'un tiers ont été payées.

Pour François Bellot, Ministre fédéral de la mobilité, c'est un problème qu'il faut combattre. "Ça représente 4 à 5 millions d'euros, sachant que derrière cela, il y a toutes les charges. Les agents qui dressent les PV, la réclamation, les recommandés… Et malgré cela, les gens ne paient pas".

Désormais, c'est la SNCB qui poursuivra. Et en cas de non-paiement, ce sont les huissiers qui se chargeront du recouvrement.

La cible principale de ces nouvelles sanctions: ceux qui marchent sur les voies. "Ils ont causé plus de retard que les pannes de matériel…"

Vous fumez sur le quai: 50€. Vous salissez la banquette: 100€. Vous voyagez sans titre de transport (et refusez de régulariser votre situation en payant le prix du billet majoré de 7€ à l'accompagnateur): 250€. Vous entravez la circulation: 300€.

Vos commentaires