En ce moment
 
 

Jour de Toussaint: peut-on aller fleurir la tombe des proches disparus? (vidéo)

 
CORONAVIRUS
 

Des cimetières sous surveillance en temps de Covid. Il faut porter le masque et respecter les distances quand on croise du monde. Ce dimanche, on célèbre la Toussaint, le jour où traditionnellement les Belges fleurissent les tombes, de leurs proches.

C'est aujourd'hui la fête de la Toussaint. Elle sera légèrement différente cette année. La crise du coronavirus vient perturber les habitudes des Belges qui chaque année viennent déposer des fleurs sur les tombes de leurs proches disparus. Alors, peut-on se rendre au cimetière? La réponse est oui, en respectant les gestes barrières et en portant le masque. La majorité des cimetières du pays sont assez grands pour éviter un filtrage à l'entrée mais il ne sera pas permis de se regrouper autour d'une sépulture. Des contrôles seront effectués.

Pour éviter les rassemblements importants, il existe quelques initiatives locales.

A Liège, par exemple, un fleuriste peut aller fleurir les monuments funéraires à votre place. Un service que Jean-Michel Gofette, gérant de la boutique Plastiflor, propose déjà depuis 10 ans mais cette année il a encore plus de demandes. "On doit en avoir fait 200- 250. J'ai eu de nouveaux clients. Leur raison était 'je ne sors pas car j'ai peur du Covid ou je suis malade et je ne saurais pas venir au cimetière'".

A Namur, vous ne perdrez pas de temps dans les allées grâce à une nouvelle application lancée par la Ville. Elle permet de trouver l'emplacement exact de la tombe de votre proche. "On choisit le cimetière où l'on veut faire la recherche. Je choisis par exemple Monsieur Dupont et on lance le filtre. La cartographie va nous montrer la sépulture donc l'emplacement dans le cimetière pour pouvoir ensuite se localiser", a expliqué Samuel Nottebart, chef du service cartographie et data de la Ville.

Enfin, à Bruxelles, vous pourrez vous rendre au cimetière de votre choix aujourd'hui grâce aux lignes de bus de la STIB (37, 43, 59, 63, 75) qui sont déviés jusqu'à 16h.

COVID 19 en BELGIQUE: où en est l'épidémie ce dimanche 1 novembre?

 




 

Vos commentaires