En ce moment
 

La Belgique est le 2e pays exportateur de médicaments en Europe: comment se déroule leur transfert?

Notre pays est le deuxième exportateur de produits pharmaceutiques en Europe. En 2017, plus de 40 milliards d’euros de produits pharmaceutiques ont été exportés. Le transfert de ces médicaments nécessite beaucoup de précautions.

En 2017, 40,3 milliards d'euros de produits pharmaceutiques ont été exportés depuis la Belgique, soit 10,6% des exportations nationales. Cela fait du pays le deuxième d'Europe en volume absolu après l'Allemagne et le deuxième après l'Irlande si l'on tient compte de la population du pays. 

Environ 30% de l'ensemble du cargo transitant par Brussels Airport est en effet chargé sur des avions passagers, avec, à chaque vol intercontinental, une moyenne d'entre 20 et 25 tonnes de fret. "Le nombre de destinations est très important car nous exportons dans le monde entier. La moitié des exports se fait en Europe, l’autre s’effectue vers le reste du monde. La rapidité et la qualité sont extrêmement importants", explique Catherine Rutten, directrice de Pharma.be.

Le succès de Brussels Airport s’explique notamment par "Airside Pharma Transporter", un véhicule garantissant une température mesurable et constante sur le tarmac durant toute la chaîne de transport. Le maintien des températures est capital pour assurer l’efficacité des médicaments. Brussels Airport y accorde donc une grande importance.


Des zones réfrigérées

"A l’aéroport, il y a un hangar de logistiques qui ont des zones réfrigérées à différentes températures pour conserver les différents médicaments et vaccins à température constante. Certaines zones sont réfrigérées entre 4 et 8 degrés, et d’autres à 15 à 25 degrés par exemple", éclaire Arnaud Feist, directeur de Brussels Airport.

Ce savoir-faire place notre pays au rang de deuxième exportateur de produits pharmaceutiques en Europe, derrière l’Allemagne. "Les services que l’on offre à l’industrie pharmaceutique belge sont très importants pour nous. On vient de lancer, fin 2018, un investissement de 100 millions dans des nouveaux bâtiments de logistique, avec une partie dédiée au pharmaceutique et aux biotechnologies", précise le directeur de Brussels Airport.

Cette industrie n’en finit pas de croître. En Wallonie, les médicaments sont le premier produit d’exportation.

Vos commentaires