En ce moment
 

La Justice belge a un énorme problème: plus personne n'accepte d'être juge "gratuitement" comme avant

La Justice belge a un énorme problème: plus personne n'accepte d'être juge

Plus de 7 postes de juges non professionnels sur 10 proposés l'an dernier par la Justice n'ont pas trouvé acquéreur, relèvent mardi L'Echo et De Tijd sur base d'informations du ministre de la Justice Koen Geens (CD&V). Aucun candidat ne s'est proposé pour les 124 des 170 postes vacants de juges suppléants.

Les juges suppléants sont souvent des avocats, notaires ou professeurs. On les trouve dans les justices de paix, tribunaux de police, tribunaux du travail et du commerce, tribunaux de première instance et cours d'appel.

La Belgique compte pratiquement autant de juges non professionnels (1.532) que de magistrats professionnels (1.557). Dans les tribunaux de commerce, par exemple, les suppléants sont des avocats spécialisés qui sont absolument nécessaires pour remplacer les juges malades.

Les juges non professionnels coûtent moins cher au trésor public. L'an dernier, la Justice a dépensé 299 millions d'euros en frais de personnel pour les magistrats professionnels, alors qu'à peine 1,8 million d'euros ont été consacrés aux juges suppléants. Seuls ceux qui doivent remplacer un juge professionnel à temps plein reçoivent un salaire, qui équivaut à un mi-temps.

Antoon Boyen, président du Collège des cours et tribunaux, suppose que de moins en moins de personnes sont prêtes à jouer "gratuitement" le rôle de juge.

Vos commentaires