En ce moment
 
 

Philippe Thirion, ancien patron des boulangeries Thirion, veut sauver l'entreprise: voici son projet de reprise

La boulangerie Thirion à Ressaix, qui emploie environ 120 personnes, a été déclarée en faillite. Deux curateurs ont été nommés et ont pour mission de trouver un éventuel repreneur. Le prétendant le plus sérieux n'est autre que Philippe Thirion, l'ancien patron. Nous l'avons rencontré ce mardi matin: il a bien l'intention de sauver la société avec sa famille.

Ce mardi matin, Philippe Thirion est venu rencontrer le personnel de la Maison Thirion devant la fabrique, située à Ressaix. Nos reporters RTL INFO étaient présents pour assister à ces retrouvailles.

J'espère que bientôt on sera tous ensemble

Les poignées de mains sont franches et amicales. L'ancien patron est accueilli avec de larges sourires. "C'est un curateur qui gère l'entreprise. Moi je suis en dehors de tout ça... pour le moment! Et j'espère que bientôt on sera tous ensemble", explique Philippe Thirion à un salarié.

Mes enfants et moi, nous allons nous positionner vu que l'ensemble du personnel nous fait des signes

Philippe Thirion a cédé l'entreprise qui porte son nom il y a deux ans à des investisseurs venus du Brabant wallon. En 2017, l'homme d'affaires tenait à prendre sa retraite. L'ancien dirigeant de la boulangerie pensait laisser l'entreprise familiale entre de bonnes mains, mais la société est aujourd'hui déclarée en faillite par le tribunal de l'entreprise de Charleroi. En à peine deux ans, la dette serait évaluée à près d'un million et demi d'euros.

Face à la situation, Philippe Thirion est bien décidé à sortir de sa retraite. Il se déclare officiellement candidat à la reprise de la Maison Thirion. "Ma décision a été rapide parce que j'ai vu le désarroi des travailleurs. Ils ont vécu deux années assez infernales. Surtout ces derniers mois. Mes enfants et moi nous allons nous positionner vu que l'ensemble du personnel nous fait des signes aussi", nous confie Philippe Thirion.

Il a un sentiment un gâchis. "C'est un crève-cœur. De 1927 à 2017, tout s'est très bien passé. Et là, en même pas deux ans, tout s'écroule".

On espère vraiment que ça soit lui

L'offre de reprise de Philippe Thirion doit être déposée ce mardi après-midi pour 15 points de vente sur 18, des projets, et surtout reprendre un maximum de personnel. "Comme beaucoup de personnes dans l'entreprise, on attend que ça", confie un ouvrier. "Quand on sait que c'est un acheteur potentiel, tout le monde est heureux. On espère vraiment que ça soit lui", explique un autre. "Honnêtement, avec lui, nous savons que nous allons aller très loin", ajoute encore un travailleur.


Un projet familial

Le projet de reprise est celui d'une famille, comme en 1927. C'est comme ça que Philippe Thirion envisage son retour. "C'est un projet familial. C'est un projet qui sera un projet à long terme. Donc il faut évidemment que mes enfants et mes beaux-fils se joignent à moi. D'ailleurs ce seront eux les dirigeants de l'entreprise. Moi j'agirai plutôt comme consultant, j'espère le plus longtemps possible", explique Philippe Thirion.

Pendant les 15 prochains jours, le personnel est réduit de 114 à 64 personnes. Le temps pour le curateur de désigner le repreneur.

Vos commentaires