En ce moment
 

Voici la règle d'OR et quelques conseils pour affronter une rentrée scolaire sereine

Voici la règle d'OR et quelques conseils pour affronter une rentrée scolaire sereine

Êtes-vous prêts à affronter la rentrée scolaire et le retour au boulot?

Fini les apéros et les barbecues jusqu'à pas d'heure. Nous sommes à une semaine de la rentrée et c'est la fin des vacances scolaires. Mais c'est aussi l'occasion de se préparer pour le jour-J, pour appréhender au mieux le retour à la vie quotidienne, pour les enfants comme pour les parents

William Urbain est médecin scolaire. Il nous livre quelques bons conseils:  "Il faut surtout veiller aux bonnes habitudes à reprendre au niveau des enfants. Souvent, on se fait plaisir d'un point de vue alimentaire, on va se coucher plus tard. Cela consiste donc à aller se coucher un petit peu plus tôt et reprendre de bonnes habitudes alimentaires".

Il n'y a qu'un seul mot à retenir: "Anticiper". Il faut dès maintenant préparer votre enfant à cette rentrée en allant par exemple le coucher plus tôt. Anne Van Den Houte, psychologue: "On change de rythme entre les vacances et l'année scolaire. Attention, un enfant ne s'y habitue pas en une journée. Il faudra prendre un petit peu de temps et donc reprendre le rythme des nuits et reprendre les routines du matin et du soir."

Il ne faut donc pas s'apprêter en dernière minute. ll faut bien préparer le cartable de votre enfant avec lui et penser à tous ces petits détails qui peuvent prendre du temps. "Il faut préparer et avoir tout ce qu'il faut et penser à noter le nom -cela prend du temps- dans toutes les affaires de votre enfant. Idem pour les vêtements. Il faut les préparer à l'avance", détaille la psychologue.

Et si votre enfant se rend à l'école en transport en commun, profitez en pour faire le trajet avec lui. "Il faut qu'il le découvre, parce que c'est un univers parfois nouveau pour votre enfant. Et donc le fait de pouvoir l'appréhender, c'est très rassurant de le faire une fois avec ses parents", explique la jeune femme.

Et même si vous avez un noeud dans votre estomac à l'idée de laisser votre enfant à l'école, essayez de lui en parler positivement.

"Laissez vos craintes de côtés pour ne pas les stresser et parfois c'est gai pour eux de retrouver leurs petits copains", conclut la psy.

Vos commentaires