En ce moment
 
 

Le mois de novembre est particulièrement dangereux sur nos routes: quelques conseils pour éviter les accidents

En Belgique, l'an dernier un accident grave sur cinq s'est produit en octobre ou en novembre. Le début de l'automne est particulièrement dangereux sur nos routes: les chaussées glissantes et la visibilité réduite compliquent la tâche des automobilistes. Les spécialistes conseillent de bien contrôler sa vue avant de prendre le volant.

Si les feuilles mortes de l'automne apportent des couleurs à notre paysage, elles sont également une source de danger pour la sécurité routière. "Les routes sont plus glissantes car quand il a plu, les feuilles sont mouillées. Il y a des débuts de givres également", explique Lorenzo Stefani, responsable de la communication chez Touring. "C'est aussi les va-et-vient des engins agricoles dans les zones rurales  qui déposent de la boue sur certains tronçons de routes. Il faut vraiment être vigilant."

"Il y a des risques d'éblouissement"

Le mois de novembre est un mois de transition saisonnier avec un changement d'heure. Résultat, cela génère d'autres soucis liés plutôt à la visibilité. "Il y a beaucoup de gens qui circulent au moment où le soleil se lève ou quand il se couche. Le soleil a la particularité en automne d'être très bas. Il y a des risques d'éblouissement dans un changement de direction ou lorsque vous croisez un autre usager", poursuit Lorenzo Stefani.

Les cyclistes ne sont pas épargnés

Une période avec des difficultés qui lui sont propres et qui nécessite donc une conduite plus vigilante.  Benoît Godart, porte-parole de VIAS: "On recommande certainement aux conducteurs de tenir davantage compte des distances de sécurité. Chaque année, on recense plus de 800 accidents dus au soleil bas, d'où l'importance pour les conducteurs d'avoir non seulement des lunettes de soleil, mais pour ceux qui ont des lunettes correctrices, d'avoir des lunettes de soleil correctrices également."

Si les conducteurs de voitures doivent être en alerte, les cyclistes sont d'autant plus vulnérables. "Feuille morte devient grasse. Lorsqu'elle est au contact de l'eau, elle macère et devient une vraie pâte glissante. Avec un petit pneu de vélo ou de trottinette, le moindre faut mouvement et vous êtes sur le sol", fait savoir Lorenzo Stefani.

La prudence est de mise aussi pour ceux qui ne conduisent pas. Les accidents graves qui impliquent les piétons augmentent de 70% durant cette période.

Vos commentaires