En ce moment
 
 

Le monoxyde de carbone TUE en 2 à 3 minutes: comment s'en protéger?

Deux personnes ont été intoxiquées au monoxyde de carbone dans une école de Marcinelle. La semaine passée, deux autres personnes sont décédées à cause du CO à Anderlecht, et 17 intoxiquées à Attert. Il ne se passe pas une semaine sans qu'il y ait ce genre d'intoxication. Comment s'en protéger ? Quels sont les risques ? Le porte-parole des pompiers de Bruxelles, Walter Durieuw, était sur le plateau du RTL Info Bienvenue pour répondre aux questions d'Olivier Schoonejans.

Vous intervenez régulièrement à Bruxelles sur des intoxications au monoxyde de carbone ?

Oui, effectivement, dès le début de la période de chauffe, on a des interventions suite aux intoxications. 

Comment on peut se rendre compte qu'on est en train d'être intoxiqué au monoxyde de carbone ?

Une intoxication va de paire avec des maux de tête, des nausées, des vertiges, des vomissements et un sentiment de fatigue général.

C'est un état grippal ?

Oui, mais si en même temps il y a un appareil de chauffe, à combustion, un appareil à chauffer de l'eau dans la pièce, il vaut peut-être mieux ouvrir les fenêtres, ventiler et faire appel au 112 pour que les services de secours interviennent. 

Quels sont les appareils qui peuvent être en cause ?

Tout appareil à combustion, de gaz, de pétrole, de bois, de pelées, de charbon... C'est en cas de mauvaise évacuation du gaz, ou en tout cas de ce qui est brûlé. C'est dû à une mauvaise combustion du carburant et à une mauvaise extraction des gaz de combustion.

On peut ne pas se rendre compte qu'on est intoxiqué ?

Effectivement, c'est ça surtout le danger principal du CO. C'est un gaz qui n'irrite pas, qui est incolore, qui est de type inodore... C'est pour ça qu'on l'appelle le "tueur silencieux". 

Il peut arriver des choses graves en peu de temps ?

Le danger du CO dépend du temps d'exposition au gaz et au taux du CO dans l'air ambiant. Par exemple, un taux d'un peu plus de 1% peut provoquer la mort endéans les 2, 3 minutes. 

Les détecteurs CO sont-ils efficaces ?

Les détecteurs CO, contrairement aux détecteurs de fumée qui sauvent effectivement des vies, peuvent produire un faux sentiment de sécurité. Parce que le taux de CO peut augmenter de façon spectaculaire, de manière à vous rendre inconscient avant que le détecteur ne s'enclenche.

On arrive dans la salle de bain. On a un proche qui ne se sent pas très bien. Qu'est-ce que vous conseillez en termes d'intervention ?

D'abord penser à sa propre sécurité, ne pas se mettre en danger, ventiler dès que possible, si possible retirer la victime de a pièce où il y a l'intoxication. Si elle est inconsciente, commencer une réanimation et contacter le 112. D'ailleurs le 112 va vous guider dans la procédure pour réanimer quelqu'un.

En tant que pompier, y-a-t-il des interventions particulières par rapport à ce type de problématique ?

La problématique se pose surtout dans les cas où il y a une précarité énergétique. Les gens font usage d'un système de chauffage d'appoint, sans extraction de fumée. C'est souvent ça. Ou les gens qui en décembre font un barbecue à l'intérieur dans leur appartement et oublient de ventiler. Ça peut provoquer des intoxications de CO.

Vos commentaires