En ce moment
 
 

Le nombre de transactions immobilières à la Côte belge s'envole

Le nombre de transactions immobilières à la Côte belge s'envole
© Image Belga
 
 

Le nombre de transactions immobilières à la Côte belge a augmenté de 47,5% sur les six premiers mois de l'année par rapport à la même période en 2020, selon le baromètre immobilier de la Côte publié par la Fédération royale du notariat belge (Fednot) samedi.

L'impact de la crise du coronavirus s'était fait sentir sur les six premiers mois de 2020. Toutefois, en comparant à la même période en 2019, l'augmentation des transactions s'élève encore à +38,8%.

Les augmentations les plus importantes par rapport à 2020 ont été notées à Heist-aan-Zee (+72,1%), Nieuport (+68,5%), Coxyde (+56,3%) et Middelkerke (+52,5%), pointe Fednot. 

Ostende et Knokke dominent le classement en termes de parts de marché, soit les communes où le nombre absolu de transactions est le plus élevé. Elles sont suivies par Coxyde, Nieuport et Middelkerke. 

"L'augmentation de l'activité immobilière sur la Côte est plus importante que pour l'ensemble de la Belgique, où l'augmentation par rapport à 2019 n'est 'que' de 16,7 %", commente la Fédération. Celle-ci établit un lien entre la forte hausse des transactions à la Côte et le coronavirus. "D'une part, les personnes qui veulent acheter une seconde résidence sont moins intéressées par l'immobilier à l'étranger, et d'autre part, de nombreux investisseurs veulent sécuriser leurs liquidités en investissant dans l'immobilier", analyse le notaire ostendais Bart van Opstal, cité dans le baromètre.

Les prix ont eux moins augmenté que l'activité, avec une hausse de 4,1% par rapport à 2020, à 299.030 euros en moyenne. En cinq ans, le prix moyen d'un appartement à la mer a augmenté de 9,3% en tenant compte de l'inflation, contre une hausse de 13,4% après inflation pour les appartements au niveau national.

Cependant, souligne Fednot, le marché immobilier à la Côte est très hétérogène, avec des différences de prix importantes. A titre d'exemple, le prix moyen à Knokke atteint 593.745 euros, soit près de trois fois plus qu'à Bredene 199.116 euros. En outre, le prix moyen d'un appartement sur la digue à Heist-aan-Zee s'élève pour la première fois à plus de 600.000 euros.

A Knokke, ce prix passe pour la première fois la barre de 870.000 euros. Enfin, le prix moyen des appartements deux chambres a augmenté de 5,7% sur les six premiers mois de 2021 par rapport à la même période un an plus tôt, alors que celui des appartements une chambre est resté stable (-0,3%). Celui des appartements trois chambres a lui grimpé de 13,1% (511.193 euros).


 




 

Vos commentaires