En ce moment
 
 

Le réseau routier wallon est dans un état désastreux: "Il faudrait presque rouler avec un char ou un 4x4"

 
 

D'après un sondage réalisé pour le compte du MR, les routes et les autoroutes de Wallonie sont en trop mauvais état et il y aurait aussi trop de travaux sur le réseau.

Le réseau routier wallon est pointé du doigt ce mardi. C'est l'un des sujets abordés dans un sondage réalisé pour le compte du MR. Selon celui-ci, les routes et les autoroutes sont en trop mauvais état. Il y aurait aussi trop de travaux sur le réseau.


"Il faudrait presque rouler avec un char ou un 4x4"

Le constat est clair. Sur les 2.000 personnes interrogées, 92% d’entre elles trouvent nos routes wallonnes dans un état désastreux. Ce lundi matin, notre journaliste Mathieu Langer est parti à la rencontre des automobilistes. Aux abords de l’E42, certains partagent le même avis. "Le réseau routier, que ce soient les nationales ou les autoroutes, il faudrait presque rouler avec un char ou un 4x4. J’ai déjà pété un enjoliveur, mais maintenant aller déposer plainte ça sert à quoi", a expliqué l’un d’eux. "C’est honteux, c’est honteux pour la Belgique. Comme les aires de parking, comme tout, tout est dégueulasse", a fait remarquer un autre.


"Les toilettes je viens d’y faire un tour, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux"

Concernant les aires d'autoroutes, une majorité des Wallons interrogés les trouvent trop peu nombreuses, mal équipées, mais surtout, pas suffisamment entretenues. "Ça va, c’est plutôt propre, maintenant les toilettes je viens d’y faire un tour, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux", a commenté une automobiliste. "Moi je pense que c’est une question de moyens, l’Etat, je pense, n’a pas les moyens d’avoir des autoroutes comme les autoroutes à péage qu’il y a en France", a proposé un camionneur.


"C’est à la Région wallonne à faire des choix"

Les libéraux wallons ont insisté sur le fait que la politique de la redevance kilométrique pour les transporteurs routiers n’est pas suffisante. Mais il n’est pas question pour eux d’installer des péages autoroutiers comme c’est le cas en France. "Moi je comprends tout à fait que les Wallonnes et les Wallons ne sont pas prêts à payer davantage pour un meilleur réseau routier. C’est à la Région wallonne à faire des choix, c’est une question de priorité. Je dis que pendant les 15 dernières années, il y a eu un déficit", a indiqué Pierre-Yves Jeholet, député wallon MR.

Il reste cependant à apporter des mesures concrètes voire innovantes, car le dernier chiffre est éloquent, plus de 7 Wallons sur 10 ne veulent pas débourser le moindre euro de leur poche pour réparer nos chaussées.




 

Vos commentaires