En ce moment
 

Les animaux de ferme sont aussi abandonnés: "Pour les cochons, on a régulièrement des abandons sur la voie publique"

On parle souvent des abandons d'animaux, pendant les vacances. Mais il n'y a pas que les chiens ou les chats, qui peuvent être délaissés par leur propriétaire. Les refuges accueillent parfois des bêtes de ferme. C'est notamment le cas de l'association "Animaux en péril".

A Meslin-l'Évêque, l'association "Animaux en péril" fête aujourd'hui ses 20 ans. Depuis deux décennies, elle accueille les bovins abandonnés et en attente d'adoption. 

Ces trois dernières années, l'association a doublé sa capacité d'accueil pour les animaux de ferme. Actuellement, un enclos accueille notamment un cochon confié par un laboratoire de recherche.

"Pour les cochons, on a régulièrement des abandons sur la voie publique. On est obligé d'aller les chercher sur base d'une demande d'une autorité, de la police. C'est comme ça que ces animaux, dits de ferme, arrivent chez nous", éclaire Jean-Marc Montegnies, président de l'association.


"Il ne suffit pas d'avoir un bout de terrain avec une clôture"

Dans ce refuge, 400 animaux sont pris en charge. Leur arrivée s'explique souvent par le fait que leur propriétaires sont peu informés et pas suffisamment équipés pour les accueillir. En bref, des apprentis fermiers peu consciencieux.

"Il ne suffit pas d'avoir un bout de terrain avec une clôture, il faut évidemment penser à l'hiver et ce qu'ils vont coûter lors de la mauvaise saison. Il faut aussi les entretenir. Avoir une chèvre à la maison, c'est peut être moins cher mais ce sont les mêmes besoins qu'un cheval", note le président de l'Asbl.

Tout comme les animaux de compagnie, ils peuvent faire l'objet d'adoption. L'association en reste tout de même propriétaire et exige des garanties importantes. 

Vos commentaires