En ce moment
 
 

Les chercheurs connaissent de mieux en mieux le cancer: "On peut cibler la protéine qu'il faut tuer"

 
 

Basile Stamatopoulos, professeur d'hématologie chargé de cours à l'ULB, était l'invité de Fabrice Grosfilley dans la Matinale Bel RTL. Il est revenu notamment sur les avancées de la recherche contre le cancer.

Le cancer est de mieux en mieux connu par les chercheurs. Ces derniers parviennent à décortiquer à l'intérieur des cellules pour comprendre ce qu'il se passe. "On peut grâce à ça créer de nouveaux médicaments", explique Basile Stamatopoulos, professeur d'hématologie et chercheur. "Ils vont être ciblés et ça évite de donner une chimiothérapie qui va provoquer énormément d'effets secondaires.

Des "frappes chirurgicales"

Aujourd'hui, les traitements peuvent être beaucoup plus précis. "La chimiothérapie, c'est utiliser un bazooka pour tuer une mouche", dit le professeur. "Vous allez tuer la mouche mais aussi faire beaucoup de dégâts à côté. Avec la recherche, on comprend et on peut ainsi faire de petites frappes chirurgicales. On arrive à cibler les protéines qui ont des problèmes."

Quand une cellule est activée, il y a de nombreuses choses qui se passent à l'intérieur. "On a des cascades d'activation, une protéine qui en active une autre, puis une autre, etc.", explique le chercheur. "Quand on sait qui fait quoi, on peut cibler la protéine qu'il faut tuer pour bloquer tout ce qui va se passer à l'intérieur de la cellule."


 

Vos commentaires