En ce moment
 

Les familles nombreuses wallonnes sont régulièrement monoparentales ou recomposées

(Belga) En Wallonie, une famille nombreuse sur cinq est monoparentale et une famille nombreuse sur cinq est recomposée selon l'enquête sur le logement des familles nombreuses publiée mercredi par le Fonds du logement de Wallonie. Les résultats de cette enquête, réalisée sur 2.400 familles, ont été rendus publics lors d'une conférence organisée mercredi à Charleroi.

En Wallonie, 11,4% des noyaux familiaux sont des familles nombreuses (112.000 familles). Quand elles sont monoparentales, elles ont souvent des femmes à leurs têtes. La configuration des familles recomposées varie elle en fonction des modes de garde. Selon le Fonds du logement, ces recompositions familiales au sein des familles nombreuses sont une tendance lourde dont il faudra tenir compte dans les politiques de demain. Concrètement, 25% des familles nombreuses vivent dans des habitations présentant des problèmes d'humidité, énergivores ou trop exigües. Par ailleurs, 26, 7% d'entre elles ne disposent pas de chambres à coucher en suffisance ou vivent des situations de sur-occupation d'après l'enquête du Fonds du logement. Si 71,2 % des familles nombreuses sont propriétaires, ce passage à la propriété a parfois lieu au prix d'un équilibre financier précaire, note le Fonds du logement. Pour les familles nombreuses, la part du budget consacrée au logement est en moyenne de 38%. Cela représente un taux d'effort global beaucoup trop élevé pour être à l'aise, faire face à des dépenses ponctuelles ou entamer des travaux économiseurs d'énergie, indique le Fonds du logement. Ce dernier préconise par ailleurs le renforcement de la politique sociale du logement en faveur des familles nombreuses, par l'octroi de crédits hypothécaires sociaux ou la création de grands logements locatifs durables. (Belga)

Vos commentaires