En ce moment
 
 

Les gilets jaunes ont bloqué les accès qui mènent au dépôt pétrolier de Total à Feluy: "Pour montrer qu'on est toujours là"

Un an après le début de leur mouvement, des manifestants en gilet jaune ont mené une action vendredi soir au dépôt pétrolier de Feluy. Une cinquantaine de personnes ont participé à l'action qui s'est terminée peu avant minuit, a indiqué samedi la bourgmestre de Seneffe, Bénédicte Poll.

Une cinquantaine de gilets jaunes se sont regroupés vendredi dans la soirée sur le parking de l'aire autoroutière de Thieu avant de converger vers l'entrée du dépôt pétrolier de Feluy, un des points chauds des actions menées il y a un an. "Les manifestants ont symboliquement bloqué les camions mais ils ont laissé passer les voitures", explique Bénédicte Poll. "Certains manifestants étaient certes dans un autre état d'esprit, ils ont allumé un feu et utilisé des pétards. Il n'y a toutefois pas eu de dégradations. La police était de toute façon sur place pour éviter tout débordement. Les personnes du groupe voulaient essentiellement marquer leur présence, un an après les premières actions. Le mouvement s'est terminé vers 23h30."

Plus tôt dans la journée, le gouverneur de la province de Hainaut, Tommy Leclercq, avait indiqué que la police était prête à maîtriser les éventuels débordements et que toute entrave à la mobilité serait sanctionnée.

"Toute entrave à la circulation sera sanctionnée"

La date est importante pour les gilets jaunes: samedi, cela fera un an que les actions de blocage ont commencé. Notre équipe avait contacté ce vendredi le gouverneur de la province de Hainaut, Tommy Leclercq, pour faire le point, car il est chargé de la sécurité globale de la province. "Il a été très clair: toute entrave à la circulation sera sanctionnée, des effectifs policiers sont mobilisables. Nous avons déjà vu deux voitures de la police de la route faire des rondes sur le parking", précise notre journaliste en direct dans le RTL INFO 19H.

"Pour montrer qu'on est toujours là"

Une des participantes à ce rassemblement de gilets jaunes, Marie Gobert, du groupe Action citoyenne contre les mesures gouvernementales, explique les raisons de cette mobilisation: "Pour montrer qu'on est toujours là, pour faire plaisir à tous les militants gilets jaunes qui voulaient fêter leur anniversaire, pour dire au gouvernement sortant: 'Vous n'avez rien fait', pour dire au gouvernement qui est en affaires courantes : 'On est là', et pour dire au prochain gouvernement: 'On sera encore là quand vous serez en poste'". 

Vos commentaires