En ce moment
 
 

Coronavirus: les salles de fitness et les coachs privés peuvent-ils donner des cours collectifs à l'extérieur?

Coronavirus: les salles de fitness et les coachs privés peuvent-ils donner des cours collectifs à l'extérieur?
©? LP Performance
 
RTL INFO répond à vos questions

Le coronavirus en Belgique et sa gestion ont amené les autorités à fermer toutes les salles de fitness du pays. Et la réouverture ne devrait pas être annoncée avant le Conseil national de sécurité du 3 juin. Mais il est possible de pratiquer à nouveau certaines activités sportives, sous conditions. Explications.

Depuis le 4 mai dernier, la Belgique est entrée en phase de déconfinement très progressif. Après des étapes 1a et 1b, un deuxième lot d'assouplissements aux restrictions mises en place pour limiter la propagation du coronavirus a été adopté. Les règles concernant la pratique du sport ont notamment évolué. Nous sommes passés de la possibilité de courir ou de se balader avec une seule personne (toujours la même) en dehors de son foyer et dans le respect d'une distance d'un mètre 50, à celle de faire de l'exercice avec deux autres personnes. De nouvelles activités ont en outre été autorisées, comme le tennis, la pétanque ou certains sports nautiques.

En ce qui concerne les clubs de sport, les entraînements en groupe à l'extérieur sont à nouveau permis depuis le 18 mai dernier, sous de strictes conditions. Via le bouton orange Alertez-nous, Anne nous a demandé ce qu'il en était des cours collectifs des salles de fitness.

Le site info-coronavirus.be nous apprend d'abord que les salles de fitness ne peuvent exercer leurs activités ni à l'intérieur, ni à l'extérieur. Par contre, un coach affilié à un centre de fitness peut donner des cours à l'air libre dans le cadre de la disposition des entraînements sportifs. Le porte-parole du centre de crise nous confirme que cette disposition s'applique également aux coachs privés, non rattachés à un club.

Des entraînements de fitness comme avant ?

David, coach de fitness spécialisé en CrossFit (pratique qui mélange des mouvements musculaires, d'haltérophilie et de gymnastique), profite déjà pleinement de cette possibilité de reprendre les cours collectifs à l'air libre. Avec sa compagne Yessica, il a ouvert sa salle dédiée aux entraînements à haute intensité et au coaching personnalisé à Evere, en région bruxelloise, en juillet 2019. L'apparition tonitruante du nouveau coronavirus est arrivée au plus mauvais moment : "Ces derniers mois ont généré beaucoup de stress. Nous ne savions pas quoi faire car pendant cette période de confinement, le gouvernement nous a interdit de travailler sans nous donner vraiment de quoi survivre". La prime de 4.000 euros en région bruxelloise et le droit passerelle n'ont permis de couvrir qu'une partie des frais fixes.


©LP Performance

Cette reprise partielle est donc une bénédiction : "Depuis une semaine, nous redonnons cours à l’extérieur et nous voyons nos membres tellement heureux de pouvoir reprendre une activité physique, mais aussi heureux de pouvoir sortir de chez eux et de voir les autres membres, tout en respectant les distances de sécurité, bien évidemment! Pour nous aussi, malgré les adaptations , nous avons l’espoir que peut être l’activité reprendra bientôt comme avant."

En attendant, David donne trois cours collectifs à l'extérieur par jour et deux leçons virtuelles par semaine via l'application Zoom. Il a décidé de conserver en partie cette manière de coacher expérimentée et validée durant le confinement.

"C'était une chouette expérience. Nous avons commencé à donner nos cours collectifs en ligne sur base de donations des participants, cela nous a aidé mais le plus grand soutien que nous avons reçu vient de nos membres qui n’ont pas annulé les domiciliations."


©LP Performance

Quelles sont les règles à respecter pour les cours collectifs à l'extérieur ?

Dans tous les cas, ces entraînements sportifs de groupe en extérieur doivent se faire dans un cadre organisé. Un entraîneur ou un superviseur majeur doit être présent à tous les entraînements et un maximum de 20 personnes par séance est autorisé. La distance d’1,5 m entre chaque personne doit être respectée. Les principes de base de la distanciation sociale restent aussi d’application, et il est donc recommandé de s’entraîner avec le même groupe de personnes. L’objectif n’est pas que des cours d’initiation soient organisés.

Pour David, les mesures mises en place à l'extérieur pourront très facilement être adaptées à ses leçons en salle : "Étant donné que mes cours étaient déjà du small group training (petit groupe) et que le CrossFit est un sport individuel, je pense que respecter les distances de sécurité sera facile". Il faudra aussi instaurer les règles d'hygiène, déjà prises à l'extérieur : désinfection du matériel avant et après l'entraînement, et laisser un temps de battement entre deux cours pour éviter que les différents groupes ne se croisent.

Finalement, quel bilan David tire-t-il de ces premiers entraînements à l'extérieur ?

La principale différence tient au matériel à disposition, qui est forcément moins complet et varié à l’extérieur. Mais "les cours à l'air libre sont une bonne occasion de revoir les mouvement de bases, tels que les squats, les pompages ainsi que tout le renforcement de la sangle abdominale et les mouvements de gymnastique comme le poirier. Cela nous donne aussi l'opportunité de pratiquer un peu plus la course à pied. C’est vraiment agréable de s'entraîner dehors, surtout avec le temps qu’il fait en ce moment", conclut David.

 

 

Vos commentaires