En ce moment
 
 

Les TEC recrutent 200 chauffeurs: voici les conditions pour postuler (vidéo)

Les transports en commun wallons cherchent à engager 200 chauffeurs pour 2020, mais ils peinent à recruter. Ill faut dire que le travail n'est pas tous les jours facile. Les agents pointent notamment le stress causé par les embouteillages et parfois des tensions avec certains clients.

Dany est chauffeur aux TEC depuis 23 ans. Pour lui, les sourires et la sympathie de ses clients ont vite effacé le stress et les embouteillages. "Si on aime les gens, si on aime voir des gens, c'est très bien. Vous voyez, ici, on voit les enfants qui reviennent de l'école, les étudiants, les navetteurs. On voit la vie de la ville, moi, c' est ça qui me plaît beaucoup", confie Dany Cassalaco, chauffeur à Namur.

Pourtant, le métier peine à séduire. L’opérateur de transports de Wallonie n’arrive pas à recruter et recherche d’urgence une trentaine de chauffeurs dont une vingtaine à Liège. 200 engagements sont déjà planifiés pour 2020.

"Ce n'est pas un travail qui demande une grande qualification, mais il faut être détenteur d' un permis bus, il faut être détenteur aussi d'un certificat d'aptitude professionnelle, puis il faut être capable d'être commandant de bord d' un bus. C' est à la fois être dans la circulation en respectant le code de la route en toute sécurité pour les voyageurs, c' est aussi accueillir les voyageurs, c'est les conseiller", détaille Stéphane Thiery, directeur de la communication et du Marketing du groupe OWT - Opérateur de transport de Wallonie.


 

Pour postuler, il faut être âgé d’au moins 21 ans et être titulaire d’un permis voiture. Le taux d’échec à l’embauche reste en augmentation, les candidats sont aussi parfois vite découragés.

"Ce n'est pas évident, la circulation en ville, les horaires, le contact avec les voyageurs... Bon, le matériel est relativement bon même si ça pose parfois certains problèmes, mais ce n'est pas évident de lier le boulot à la vie de famille, les horaires décalés, etc. Par exemple, vous ne mangez quasiment jamais à la même heure", précise Claudy Vickevorst, secrétaire de la CGSP-Tram- Bus-métro.

La formation initiale dure un mois et est déjà rémunérée. Quant au salaire de base, comptez 1600 euros nets par mois.

Vos commentaires