En ce moment
 
 

Marianne RÉVOLTÉE: elle hérite d'une maison mais doit la vendre pour payer les droits de succession

Si vous avez déjà reçu un héritage, vous savez que vous n'êtes pas le seul à en bénéficier. Ce cadeau, vous devez le partager avec l'Etat belge. Selon le degré de parenté avec le défunt, les taux d'imposition peuvent varier du simple au double, jusqu'à atteindre les 80%. Chaque année, le trésor public empoche plus de 2,5 milliards d'euros en droits de succession et parfois, il touche même une plus grosse part d'héritage que la vôtre. Une taxe que la majorité des Belges trouvent injuste, à l'image de Marianne.

Marianne a hérité d'une maison de son frère. Elle a décidé de s'en séparer à contre-coeur. "Je vais la vendre parce que je suis forcée. Parce que je n'ai pas une fabrique de faux billets dans ma cave. Donc, je suis bien obligée de vendre quelque chose pour arriver à payer ces droits de succession", raconte-t-elle. 

Les droits de succession de l'immeuble s'élèvent à 105 000 euros. De l'avis de Marianne, c'est une véritable injustice. "J'ai un sentiment de révolte", confie-t-elle. Et Marianne de poursuivre : "Un peu comme tous les Belges, je n'aime pas payer des impôts mais je reconnais qu'il faut qu'on en paye. Donc je les paye en râlant. Mais ici je trouve que c'est vraiment exagéré. D'un frère à une soeur, de devoir payer pratiquement 60% de frais de succession." 

Coûte que Coûte, ce mercredi soir à 19h45 sur RTLTVI

Coûte que Coûte a mené l'enquête et vous dévoilera les différences entre le Nord et le Sud du pays. L'émission reviendra également sur les nombreux moyens légaux qui existent pour profiter un maximum de son héritage.

Vos commentaires