En ce moment
 
 

Michel et sa femme dorment dans les fauteuils en face de la réception: "Je suis contre le fait de PAYER 2 FOIS MES VACANCES!"

  • Faillite de Thomas Cook: les rapatriements se poursuivent

  • Faillite de Thomas Cook: à Majorque, la situation se stabilise

  • Faillite de Thomas Cook: rencontre des curateurs avec le personnel

 

Suite à la faillite de Thomas Cook, de nombreux touristes belges attendent toujours leur rapatriement dans des hôtels où on leur demande de payer leur chambre, le versement n'ayant pas été fait par le tour-opérateur. C'est le cas de Michel et sa femme qui se trouvent sur l'île de Chypre. Le cadeau d'anniversaire de mariage a un goût bien amer pour le couple qui a décidé d'écourter ses vacances et d'ores et déjà réservé deux places dans un avion (qui normalement seront remboursées par le fonds de garantie) car l'hôtel leur demande de payer leur chambre. Chambre qu'ils ont déjà payée à Thomas Cook. "Pour regagner nos chambres, on nous demande 100 euros/nuit, c'est hors de question, je ne paie pas ça. Je suis contre le fait de payer deux fois mes vacances. On a passé la première nuit dans les fauteuils en face de la réception. Ils ont même empêché une personne âgée de 70 ans qui a été opérée du coeur et tout le tintouin d'aller chercher ses médicaments dans la chambre", témoigne Michel.

Aujourd'hui, 14 vols de rapatriement sont prévus. Un millier de vacancier sont déjà rentrés en Belgique hier. Le ministre de l'économie et de la protection des consommateurs Wouter Beke recevra aujourd'hui les travailleurs du fonds de garantie. Ce matin également, les 75 employés licenciés par Thomas Cook Belgique suite à la faillite seront officiellement informés.

Vos commentaires