En ce moment
 

Neufchâteau ne veut pas payer les droits de diffusion du Mondial: "La RTBF est financée par de l’argent public"

La commune de Neufchâteau est furieuse. Elle ne compte pas payer les droits de diffusion des matchs de la Coupe du monde sur écrans géants. Matchs diffusés par la RTBF. Elle estime que c'est un service public et a voté une motion de méfiance en ce sens.

Pendant la Coupe du monde, la retransmission des matchs sur écran géant génère des retombées importantes. Pour les organisateurs, ces diffusions représentent un coût. Exemple à Ciney où 1500 personnes sont attendues à chaque rencontre programmée. Carl Emond est l’un des co-organisateurs des retransmissions sur écran géant à Ciney. Il indique: "1500 personnes fois 1euro moins la remise et le nombre de matchs, on arrive à 3600 euros, hors TVA." Fabrice Marion, lui, est l’autre co-organisateur: "C’est une télévision publique. Nous payons déjà pas mal de taxes en matière de télévision et autres. Normalement, ce type de service est gratuit." A Ciney, les organisateurs s’acquitteront de la facture en contrepartie, ils reçoivent un contrat d’exclusivité. Ce sera le seul écran géant autorisé dans la commune. 

"La RTBF est financée par le public"

D’autres refusent de mettre la main à la poche. La ville de Neufchâteau vient de voter une motion de méfiance réclamant l’exonération des droits de diffusion pour le secteur associatif. Dimitri Fourny, député-bourgmestre de Neufchâteau, était au micro du RTLinfo 19 heures: "La RTBF est financée par de l’argent public, avec de la publicité. Ici, on demande en plus au monde associatif et sportif de contribuer. Imaginez, 1 euro, voire 1,50 par personne qui vient voir gentiment un match sur écran géant à l’occasion de la Coupe du monde. C’est parfaitement inadmissible."

Pas de souci pour les cafés et restaurants

La RTBF s’étonne de la polémique. Elle rappelle qu’elle dispose des droits exclusifs des matchs de la Coupe du monde. Elle fait savoir: "Le contrat conclu avec la FIFA stipule le droit de monétiser cette autorisation de diffusion sur écrans géants. La FIFA propose même une grille tarifaire pour ce type d’événements." Des règles qui ne s’appliquent pas aux cafés et restaurants pour qui la retransmission des matchs demeure gratuite.

Vos commentaires