En ce moment
 
 

Nous pouvons enfin profiter des terrasses au SOLEIL: "Je ne vous cache pas que j’ai dû travailler à perte depuis la réouverture", confie le patron d'une brasserie

 
CORONAVIRUS
 

Ca y est, la pluie est enfin derrière nous. Après les semaines et même les mois que nous venons de vivre, nous avons vraiment mérité un déjeuner en terrasse. En fait, depuis que les restaurants ont pu rouvrir leurs espaces extérieurs, c'est la première fois que le temps est printanier.

Un déjeuner et une réunion en terrasse à Charleroi pour Mélodie et sa collègue. Avec le retour du soleil, elles ont décidé de télétravailler à l’extérieur. "C’est plus sympa qu’à la maison et puis comme ça on peut se voir puisque pour l’instant on n’est pas retournées au bureau. Du coup, on essaie d’être imaginatif et de trouver des alternatives", explique la jeune femme.

Depuis l’ouverture de l’Horeca uniquement en terrasse début mai, la météo est très capricieuse. Aujourd’hui, avec le soleil, les clients ressentent enfin un sentiment de liberté. "Il était temps parce que quand le gouvernement s’est enfin décidé à nous lâcher un peu la bride, on a eu la pluie", souligne un homme assis à une terrasse. "C’est gai, on s’évade", confirme une dame à ses côtés.

Malgré tout, le confinement et les restrictions laissent un goût amer à certains. Aurélie, gérante d’une salle de sport, se confie. "Pour nous, c’était doublement difficile puisqu’aucune activité professionnelle et aucune sortie. Et comme en plus on a respecté vraiment les règles, c’était très long. Je suis contente que ça rouvre mais il y a quand même un sentiment qui reste que je trouve que cela a été un peu trop loin", ressent la jeune femme.

On a e plusieurs fois la blague où les clients se sont retrouvés avec de la flotte dans leurs assiettes

Ces dernières semaines, la situation était très compliquée également à gérer pour les patrons des établissements. "Il n’a fait que pleuvoir depuis le début du mois de mai. C’est un peu difficile. On a e plusieurs fois la blague où les clients se sont retrouvés avec de la flotte dans leurs assiettes. Donc c’était compliqué à gérer", se souvient Natacha Demeuldre, gérante d’un établissement horeca.

"Moi je ne vous cache pas que j’ai dû travailler à perte depuis la réouverture. Donc j’espère que ce weekend va mettre des fleurs dans notre terrasse", confie Gaetano Italiano, patron d’une brasserie.

Avec les températures annoncées ce weekend, les réservations reprennent enfin. Mais tous attendent la réouverture complète de leur établissement le 9 juin.


 

 




 

Vos commentaires