Peut-on (vraiment) faire du sport par tous les temps?

Par ces températures, vous pouvez toujours pratiquer un sport en extérieur. Mais attention, cela demande certaines précautions afin d'éviter une déshydratation et des blessures. Quelques réflexes préventifs permettent de se dépenser en toute sécurité.

Catherine est une habituée du jogging dans le Parc Royal. Et ce n’est pas la neige qui va freiner sa motivation. Son meilleur allié pour braver la poudreuse, ce sont ses semelles antidérapantes.

"Je viens du bureau. Alors, je m’adapte, je prends mes chaussures de running", explique Catherine juste après avoir chaussé ses protections (qui ressemblent un peu à des pneus neige mais pour les chaussures). "Il faut être équipé, cela ne prend pas de place et puis c’est parti", poursuit-elle.


Prudence, surtout si vous n'êtes pas un sportif régulier

Si courir dans le froid reste bénéfique pour la santé, il faut rester prudent dans l’effort, surtout quand vous n’êtes pas un sportif régulier.

"Il ne faut pas courir dans le froid comme ça, une fois occasionnellement. Il faut déjà être un joggeur bien régulier pour pouvoir aller dans le froid. Le cœur travaille beaucoup plus et chez ceux qui ont des problèmes cardiaques, le froid est un peu plus dangereux parce que celui-ci rétrécit les vaisseaux, donc on peut avoir des incidents plus fréquents", précise le médecin du sport, Jean-Pierre Castiaux.

Dans le froid, le corps dépense beaucoup d’énergie. Il faut donc s’habiller chaudement avec plusieurs couches que l’on peut enlever au fur et à mesure et surtout recouvrir les mains et la tête.

"Le bonnet c’est important, le froid ça tape dans le cerveau et ce n’est pas bon", commente un coureur au crâne rasé. "Il ne faut pas avoir froid surtout aux extrémités", ajoute une coureuse, en balade avec son chien.


Quelques conseils

Pour protéger les articulations, il faut soigner l’échauffement et le réveil musculaire. Et puis surtout ne pas oublier de boire car la sensation de soif diminue avec le froid.
Autre élément très important, il faut veiller à adapter sa foulée aux terrains glissants.

"Que ce soit de la boue, du verglas ou de la neige, il est conseillé de raccourcir les foulées et faire des petits pas. Comme ça si on a un pied, un appui qui se dérobe, on peut espérer être déjà sur l’appui suivant et éviter ainsi la chute", détaille le coach sportif David Charlet.

Vos commentaires