En ce moment
 
 

Attention aux Fake News: des personnes usurpent l'identité des médias traditionnels pour propager de fausses informations concernant le coronavirus

Attention aux Fake News: des personnes usurpent l'identité des médias traditionnels pour propager de fausses informations concernant le coronavirus
 
 

Soyez prudents. De nombreuses fake news et rumeurs circulent concernant le coronavirus. Certains usurpateurs vont jusqu'à faire des montages photo pour tromper des personnes avec de fausses informations. Leur objectif peut être de manipuler leur interlocuteur ou de nuire à ceux qui sont évoqués dans les fake news elles-mêmes. Ce mercredi, victimes de fausses nouvelles, l'Athénée de Flémalle Guy Lang a publié un démenti sur sa page Facebook, tandis que l'hôpital Saint-Pierre a déposé plainte au pénal pour calomnie et diffamation.

Ce mercredi soir, vous êtes nombreux à nous écrire via le bouton orange Alertez-nous pour nous demander si les informations qui circulent sur les réseaux sociaux concernant l'Athénée provincial de Flémalle Guy Lang sont correctes. "Est-ce que il y a vraiment eu des contaminations ou autres dans l’école de Guy-Lang (Flémalle) ? Merci de votre réponse je suis inquiet", nous demande Thomas. "A l'école Guy Lang de Flémalle cela devient une véritable psychose pour les élèves et nous, parents, aimerions enfin être éclairés", nous dit Lolita. Victime de ces fausses rumeurs, l'Athénée est elle-même allée jusqu'à publier un démenti sur sa page Facebook.

Pourtant, de nombreuses personnes doutent encore. Pourquoi? Notamment parce qu'un faux article RTLINFO circule. Explications.


Deux fausses publications sèment le trouble

Pour être précis, deux fausses publications sont à l'origine de ces inquiétudes. L'une montre un faux article RTLINFO, flou, et dont le titre a été falsifié. Le voici: 

 coronavirus-flemalle-1

Comme Amaxopoulos, certains ont du mal à savoir si cet article est authentique ou non: "Bonsoir, je voudrais savoir si l'article du coronavirus dans l'athénée de Flémalle est réel", nous demande-t-il via le bouton orange Alertez-nous. La réponse est claire: non, cet article n'est pas réel et plusieurs éléments nous le montrent:

1)      L'article est introuvable sur internet. Or, lorsqu'un article a été publié par notre rédaction, son titre apparaît forcément lorsqu'on le cherche dans Google (même s'il s'agit d'un article entre temps supprimé et qui ne serait plus consultable sur notre site. En effet, son titre, lui, serait toujours visible dans les recherches Google). Faites le test, vous verrez qu'il n'apparaît pas. La raison est simple: il n'a jamais été publié par notre rédaction.

2)      L'article est introuvable sur notre site. Pour la simple et bonne raison qu'il n'y a jamais été publié...

3)      Le titre contient des irrégularités au niveau du fond et de la forme. Premièrement, il parle d'un "élève suspect". Or, en ce qui concerne une contamination, on parlera de "cas potentiel" ou de "suspicion de cas" ou de "cas suspect". L'appellation "élève suspect" ferait plutôt référence à un étudiant ayant commis un délit. Deuxièmement, le titre mentionne le verbe "déporter", qui est inadéquat. On parlera plutôt d'un patient "emmené" ou "transporté" à l'hôpital. Enfin, nous ne mettons pas de majuscule après ":" dans un titre, à moins qu'il s'agisse d'une citation.

Si vous doutez, le bon réflexe est de s'assurer de l'auteur de l'article. C'est la raison pour laquelle vous êtes si nombreux à nous écrire ce mercredi pour nous demander, comme Lolita l'a fait, si RTLINFO est bien à l'origine de cet article. Vous l'aurez compris, la réponse est non.


L'identité de notre rédaction usurpée dans un mail

La deuxième fausse publication est encore plus pernicieuse: il s'agit d'un mail signé par une personne se faisant passer pour notre rédacteur en chef. Le voici:

Coronavirus-flemalle-3

Dans cet échange, l'auteur du mail se présentant comme "Stéphanie D." affirme être "chef de la rédaction". Ceci n’est pas vrai et nous donne la preuve quant au fait que cette personne usurpe l’identité de notre rédaction. En effet, depuis plus de dix ans, notre rédacteur en chef est Fabrice Cecchi. Par ailleurs, contrairement à ce que cette capture d'écran prétend, les adresses mail officielles de RTL n'ont pas pour extension @mail.com, mais bien @rtl.be. Ainsi, l'adresse mail de notre rédaction est redactionrtlinfo@rtl.be

Nous pouvons aussi constater que l'usurpateur mentionne nommément Yves Dispa, le directeur de l'Athénée de Flémalle Guy Lang, probablement pour lui porter atteinte d'une façon ou d'une autre. Monsieur Dispa n'était pas immédiatement joignable ce mercredi soir pour répondre à nos questions à ce sujet.

Bref, soyez vigilants. Car votre rôle, en tant qu'usagers des réseaux sociaux responsables, est aussi d'éviter de répandre ces fausses informations. ainsi, après avoir été victime de fausses nouvelles concernant le coronavirus, la direction de l'hôpital Saint-Pierre a obtenu une ordonnance du président du tribunal de première instance de Bruxelles "ordonnant aux personnes qui auraient (re)diffusé ou hébergé ces contenus mensongers et diffamatoires de les retirer, en ce compris donc les médias sociaux".

Dans tous les cas, en cas de doute, n'hésitez pas à solliciter notre rédaction via le bouton orange Alertez-nous. Nous répondrons à vos questions dans la mesure de nos moyens.


 




 

Vos commentaires