En ce moment
 
 

Le bilan touristique "très satisfaisant" de la Wallonie pour le mois de juillet

Pierre Coenegrachts, directeur général adjoint de Wallonie Belgique Tourisme, tire le bilan du mois de juillet depuis les grottes de Han.

Les grottes de Hans, endroit stratégique du tourisme wallon, ont-elles bien fonctionné au mois de juillet ?

Les grottes de Hans ont très bien fonctionné. En Wallonie, on est très météo dépendant. Et dans les grottes, en période de canicule, c'est toujours agréable de se promener par 12, 13 degrés, une air conditionnée naturelle, avec des animations, un éclairage Led très modernisé et tout un son et lumière qui captive les petits comme les grands.


Quel bilan pouvez-vous tirer de ce premier mois des vacances ?

Jusqu'ici, c'est un bilan positif. La météo était plutôt clémente, parois très chaude. Néanmoins, le thème de l'année touristique en Wallonie, c'est Wallonie, terre d'eau. Donc nous avons mis en évidence tous les plans d'eau que nous avons pu trouver en Wallonie : les piscines publiques, les rivières, les lacs… Tout cela a été très fréquenté pendant ce mois de juillet. Malheureusement, dans certains cas, le kayak, quand il n'y a pas assez d'eau, ce n'est plus possible de l'effectuer. C'est le petit bémol qu'on peut constater. Mais pour le reste... Les hébergements autour des sites, comme le lac de l'Eau d'Heure qui affichait complet dans leur village de vacance, ou les campings en bordure de lacs et rivières de Wallonie ont un bilan très satisfaisant pour cette première partie de l'été.


Qui sont ces touristes qui parcourent la Wallonie ? D'où viennent-ils ?

Le Belge apprend depuis longtemps à redécouvrir son propre pays et le Wallon est également dans le top du hit-parade des visiteurs des sites d'attraction en Wallonie. C'est aussi le Belge, globalement, avec le Néerlandophone, qui constitue le premier touriste de notre pays. Suivent les Pays-Bas et la France, qui sont classiquement des visiteurs qui fréquentent nos sites, nos attractions et nos hébergements. Et parfois comme à Durbuy, à Mons, Liège ou Waterloo, grâce au travail de Wallonie-Belgique tourisme et de ses partenaires, nous avons maintenant une clientèle internationale d'Asie qui visitent ces sites, puisque nous sommes dorénavant inscrits dans les circuits européens de ces tour-operateurs asiatiques.


Vos commentaires