En ce moment
 
 

Rappel de viande de boeuf chez Colruyt suite à la présence de la bactérie E. coli: le problème détecté lors d'une procédure de contrôle interne

Rappel de viande de boeuf chez Colruyt suite à la présence de la bactérie E. coli: le problème détecté lors d'une procédure de contrôle interne

Colruyt signalait samedi rappeler le rosbif cuit, de la viande de bœuf fraîche et des préparations à base de viande de bœuf hachée en raison de la présence de la bactérie E. coli STEC. La chaîne de supermarchés demandait à ses clients de ne pas consommer les produits et de les ramener en magasin. La période de vente s'étalant du 12 au 26 avril.

La présence de bactérie E.Coli dans "un lot très limité" de viande de bœuf hachée destiné à Colruyt a été détectée lors d'un contrôle interne, "ce qui met en évidence que la procédure fonctionne très bien", précise lundi Pascal François, porte-parole de Viande de Liège, société spécialisée dans la transformation de la viande. "Une présence très faible d'E.Coli a été constatée le vendredi 26 avril et l'information a immédiatement été transmise à Colruyt, qui a jugé utile de retirer ces produits par mesure de précaution", souligne Viande de Liège. "Il est aussi important de rappeler que la cuisson annule tous les risques", ajoute Pascal François.

Selon ce dernier, ce type de bactérie peut venir d'un acte d'abattage ou de l'animal lui-même."Cela démontre que les investissements réalisés par Viande de Liège en vue d'une procédure de contrôle plus rigoureuse ont porté leurs fruits", estime le porte-parole. L'entreprise (ex-Derwa) avait risqué l'an dernier de perdre son agrément d'exploitation à cause de problèmes de gestion. Depuis, de l'argent avait été réinjecté, notamment dans le renforcement des procédures de contrôle. Du côté de l'abattoir de Liège, d'où provenait la viande concernée, on étudie l'origine du problème, indique à Belga lundi son directeur, Tony Jolet. "Nous n'avons pas encore reçu la composition du lot en question mais une analyse complémentaire sera réalisée et une formation également dispensée au personnel", l'origine de la bactérie pouvant être l'abattoir. "Il y a plusieurs causes possibles: hygiène du personnel, erreur de manipulation...", poursuit Tony Jolet.

L'abattoir de Liège avertira aussi ses fournisseurs. "Le système de contrôle a effectivement très bien fonctionné et Colruyt a été averti très rapidement", confirme l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire. L'origine d'une contamination se situant probablement au moment de l'abattage, des inspecteurs de l'Afsca étaient présents lundi matin à l'abattoir de Liège.Plusieurs lots de produits à base de viande hachée et de viande de bœuf fraîche ont été rappelés samedi dans 95 boucheries de Colruyt en Belgique.

Vos commentaires