En ce moment
 

Réforme du permis de conduire: concrètement, qu'est-ce qui va changer? Et quand?

Le permis pratique sera revu dès le 1er juillet prochain en Wallonie, après le permis théorique en début d'année. Certains changements sont déjà actés, tandis que d'autres doivent être discutés ce jeudi.

L'entrée en vigueur de nouvelles mesures pour le permis de conduire pratique est prévue pour le 1er juillet prochain, nous apprend ce matin la Dernière Heure. Plusieurs changements sont d'ores et déjà prévus par le gouvernement wallon, alors que certains points sont toujours en discussion.


Test "de mise en situation" obligatoire

Un test de mise en situation devant un ordinateur sera bientôt obligatoire et donnera accès à l'examen pratique.

Concernant l'accompagnant d'un futur conducteur en filière libre, il devra passer un rendez-vous pédagogique avant de prendre place aux côtés du candidat au permis B. Le but est de garantir une formation (de 3 heures) des guides avant d'entamer l'apprentissage à la conduite.

Toujours concernant la filière libre, le candidat pourra, dès le 1er juillet, conduire seul pour acquérir de l'expérience. Seules conditions : avoir au moins 18 ans et obtenir un certificat d'aptitude, délivré par le centre d'examen.


Les manœuvre sur la voie publique

Dans le projet de réforme du ministre Carlo Di Antonio, qui doit être validé jeudi par le conseil des ministres wallon, figurent aussi des modifications concernant les manœuvres qui seront exécutées sur la voie publique. Il faudra pouvoir se garer en marche arrière entre deux véhicules, et sortir de l'emplacement. C'est le traditionnel créneau. Le candidat au permis B devra ensuite tirer au sort entre 3 manœuvres : un demi-tour dans une rue étroite, une marche arrière en ligne droite ou un stationnement dans un emplacement perpendiculaire à la voirie.



Le prix reste le même

Le prix de l'examen pratique ne va pas bouger. Il n'y aura pas de changement de tarif, comme nous l'avions erronément annoncé dans cet article. Cependant, l'examen pratique sera précédé d'un test de perception des risques qui, lui, coûtera, 15 euros, nous a informés la porte-parole du ministre Carlo Di Antonio.

Enfin, en cas de deux échecs à l'examen pratique, le futur conducteur devrait obligatoirement suivre 6 heures de cours dans une auto-école.

 

Vos commentaires