En ce moment
 

Sécheresse: les agriculteurs peuvent forer un puits pour alimenter leurs cultures mais attention, il faut s'y prendre à l'avance pour obtenir la permission de la Région

Dans les champs, les plantations souffrent de la sécheresse. Certains agriculteurs et maraîchers n’ont plus assez d’eau pour maintenir une production et une qualité suffisante, mais pas question d’arroser avec de l’eau potable. Seule solution : creuser un puits, mais ce n'est pas si simple. Reportage de Quentin Ceuppens et Alain Hougardy.

Le paysage jaunit par le soleil est une conséquence directe de la sécheresse. Depuis trois ans, maraîchers et agriculteurs doivent faire face au manque d'eau. Alors comme Philippe van Eyck, agriculteur, certains, se constituent une réserve stratégique: "On est sur des stockages d'eau, ici dans des étangs qui se constituent en hiver, par l'eau de ruissellement ou l'eau de drainage et on a plus au moins 10. 000 mètres cubes de stockage."

Cette quantité est importante mais largement insuffisante pour tenir tout l'été avec une météo aussi aride.

Philippe a donc fait forer un puits pour alimenter ses bassins. D'autres n'ont pas anticipé.

Alexandre Grandjean, spécialiste dans le forage de puits: "Pour le moment, on a des situations délicates. On a notamment le cas d'un maraîcher qui a perdu 60 % de sa production l'année passée et on ne pouvait pas intervenir en urgence."

Dans l'état actuel de la législation, il faut attendre 4 mois pour obtenir la permission de forer. Cela se justifie par le contrôle du risque sur le réseau d'eau potable. Pourtant, d'autres nappes phréatiques de moindre qualité pourraient être utilisée en cas de sécheresse.

Alexandre Grandjean:"Pour les agriculteurs, pour les maraîchers, de la petite irrigation, c'est largement suffisant. Et ces forages permettent de soulager les captages stratégiques puisque ce qui sera pompé dans ces forages ne le sera plus dans les forages destinés à l'eau potable pour la population."

Cette procédure d'urgence en cas de sécheresse n'est pour l'instant pas envisagée par les autorités mais il est rare que la Région refuse une demande de forage. Il suffit donc d'anticiper.

Vos commentaires