En ce moment
 
 

Si vous souhaitez changer de nom de famille, voici les raisons acceptées par les autorités

Si vous souhaitez changer de nom de famille, voici les raisons acceptées par les autorités
 
 

En 2019, 985 personnes ont changé de nom de famille, ressort-il des données du service compétent du SPF Justice. C'est près de 100 personnes en moins que l'année précédente (1.088 en 2018).

Le nombre de demandes s'est élevé en 2019 à 1.317, soit 8% de moins qu'en 2018. Au total, 700 demandes ont été approuvées par arrêté royal, elles concernaient 985 personnes car une demande peut s'appliquer à plusieurs individus d'une même famille. Un total de 243 demandes ont été rejetées. "Le changement de nom de famille n'est pas un droit, mais une faveur", explique un porte-parole du SPF Justice. Il est seulement "exceptionnellement autorisé à condition que la demande soit basée sur des raisons sérieuses". Le casier judiciaire du demandeur est notamment scruté.

Parmi les raisons jugées valables pour changer de nom, on retrouve par exemple:

1. La volonté d'harmoniser un nom de famille en cas de nationalité multiple, quand le patronyme diffère d'une langue à l'autre.

2. Les femmes qui ont pris celui de leur compagnon (d'origine étrangère) à leur union et qui veulent récupérer leur nom de jeune fille à la séparation

3. Les Belges naturalisés dont le nom d'origine est difficile à prononcer ou à écrire

4. Ceux portant le même nom qu'un dictateur de leur pays de naissance sont également pris en compte

Parmi d'autres exemples de cas éligibles, on retrouve

5. Les enfants adoptés dans un pays tiers,

6. Les personnes dont le nom de famille est difficile à porter en raison de l'histoire familiale (Dutroux, notamment)

7. Celles et ceux dont le patronyme est jugé ridicule.




 

Vos commentaires