En ce moment
 
 

Soldes d'hiver: les commerçants font-ils de bonnes affaires? Font-ils encore un bénéfice à -50%?

Les soldes d'hiver ont débuté ce vendredi matin. Pendant un mois, les magasins vendent leur stock à prix bradés. Mais les commerçants font-ils de bonnes affaires? Quand ils vendent un produit à moins 30 ou -50%, font-ils encore un bénéfice?

La chasse à la perle rare ou au meilleur prix a commencé, et 50% est la réduction à partir de laquelle tout le monde est gagnant. Le client mais aussi le magasin.

En moyenne, un article acheté 10 euros par le commerçant est proposé à la vente à 22 euros (2,2 fois le prix). Soldé à moins 50%, il reste 11 euros à payer et une petite marge bénéficiaire à priori (1 euro pour le commerçant). Ce calcul ne tient pas en compte la TVA, ce qui réduit encore la marge du commerçant.

"C’est dans une situation où le commerçant n’a pas de personnel, il est propriétaire de sa surface commerciale et est très peu taxé par des taxes annexes telles que les taxes sur les enseignes", explique Clarisse Ramakers du Service d’études de l’UCM. "C’est valable principalement dans les secteurs de l’habillement et de la chaussure."

Au-delà des 50% de rabais, les commerçants vendent à perte. Une pratique uniquement possible pendant les soldes.

"C’est pendant la période des soldes d’hiver et d’été, soit durant le mois de janvier et durant le mois de juillet, où le commerçant peut vraiment perdre de l’argent malgré le fait qu’il vend sa marchandise", précise Clarisse Ramakers.

Selon l’UCM, pour 4 commerçants sur 10, les stocks restent importants et plus de la moitié espère un chiffre d’affaires stable par rapport à 2019 d’ici la fin du mois.

Vos commentaires